Je ne dirais jamais assez de bien de ce formidable outil qu’est le mind mapping.

Pour rappel, une mind map ou carte mentale consiste à exposer visuellement vos idées. On part d’une idée centrale et on en décline les différentes composantes dans des branches tout autour.

Le but: avoir un véritable plan visuel de vos idées pour plus de clarté et d’efficacité.

Dans cet article, je vais évoquer plusieurs façons d’utiliser le mind mapping pour accomplir une variété de tâches. Leur utilisation n’ayant comme limite que votre imagination, je vous encourage fortement à explorer cet outil et voir comment vous pouvez l’intégrer à votre vie.

Si vous voulez aller plus loin et exploiter tout le potentiel des cartes mentales, sachez qu’il existe une excellente formation sur le sujet.

Grâce à elle, vous apprendrez notamment à:

  • Gérer vos projets et votre temps,
  • Prendre des notes en réunion ou en conférence,
  • Préparer vos propres présentations orales,
  • Travailler en équipe de manière plus créative,
  • … et bien plus encore !

Pour voir la vidéo de présentation de cette méthode simple et ludique, cliquez sur l’image ci-dessous ;)

mind-mapping-formationEn attendant, place à l’article !

1. Prendre des notes de réunions

Les cartes mentales représentent une excellente façon de prendre des notes lors des réunions.

Les réunions professionnelles suivent rarement l’ordre du jour prévu au départ: il y a toujours des idées, des commentaires et d’innombrables pensées qu’il peut-être utile de capturer en cours de discussion.

mind-map-reunion

Le mind mapping en réunion

A l’inverse des notes de texte classiques, très linéaires, les cartes heuristiques permettent de suivre plus facilement les différents mouvements de la réunion. Et vu qu’elles utilisent des mots-clés, vous perdez moins de temps à construire des phrases ce qui vous en laisse davantage pour la réflexion et la participation.

2. Faire des résumés de livres

J’utilise souvent les mind maps à cet effet. Grâce à elles, résumer les idées-clés d’un ouvrage est jeu d’enfant !

Vous avez surement déjà vécu ça: vous lisez, vous prenez des notes  et vous en ajoutez au fur et à mesure que d’autres idées/mises en relations vous viennent à l’esprit.

Conséquence: des notes confuses, dispersées, pleines de flèches…

Avec les cartes mentales, vous résumez idéalement les informations contenues dans votre livre. Vous pouvez ensuite ajouter autant de ramifications que vous le souhaitez à une idée principale (encore plus quand vous utilisez un logiciel, comme Freemind par exemple) !

3. Gérer vos projets

Il existe des tonnes d’applications et d’outils pour la gestion de projets. Mais pour les petits projets, inutile de s’ennuyer avec une « usine à gaz »: là encore, les cartes mentales seront vos meilleures alliées !

Votre projet principal (l’idée de base) sera placé au centre de la carte. Reliées à lui, vous pourriez avoir ces branches:

  • Budget
  • Ressources
  • Personnes
  • Objectifs
  • Date limite

Ce sont des éléments basiques de tout projet. Tout ce que vous avez à faire, c’est de configurer et faire évoluer ces branches à mesure qu’avance le projet.

4. Étudier

Quand j’étais étudiant, je ne connaissais pas encore le mind-mapping. C’est bien dommage, car les cartes mentales m’auraient été bien utiles pour prendre des notes pendant les cours et les étudier ensuite.

Si le mind-mapping est un excellent moyen de noter ses cours, il est aussi très efficace pour préparer ses examens en permettant de faire des connexions entre les idées. Vous pouvez par exemple faire une mind-map de chaque cours, et en faire ensuite une générale qui synthétise l’ensemble d’une matière.

Une fois les concepts fondamentaux bien intégrés, leur mise en œuvre (avec un peu de pratique, bien sûr) sera bien plus aisée.

Je vous conseille de lire à ce sujet l’inspirante histoire d’Edward Hughes, racontée par Tony Buzan dans son livre « une tête bien faite ». Cet étudiant anglais est parvenu à de remarquables résultats en utilisant justement les cartes heuristiques dans le cadre de ses études.

5. Définir vos objectifs

Établir ses objectifs par écrit a toujours été une bonne pratique pour les mener à bien. Le mind-mapping peut vous aider à y voir plus claire parmi eux, et à les faire évoluer progressivement.

Pourquoi?

Parce que c’est visuel. Votre cerveau peut voir les résultats, surtout si vous ajoutez des images à vos cartes mentales. Être capable de visualiser vos objectifs est extrêmement important et c’est pourquoi les cartes mentales sont bien plus efficaces que la simple prise de notes sur papier.

6. Résoudre vos problèmes

Il existe beaucoup de méthodes pour résoudre les problèmes. L’une des plus populaires est de se poser cette liste de questions:

  • Qui ?
  • Quoi ?
  • Quand ?
  • Où ?
  • Comment ?
  • Pourquoi ?

Là encore, les cartes mentales peuvent vous être d’une grande utilité. En développant chaque point de la liste, vous pourrez établir des relations entre vos réponses. Cela vous aidera à clarifier le problème en rendant la solution plus apparente, plus visuelle.

Commencez par mettre votre problème comme point central de votre carte. Chaque branche représentera une des questions ci-dessus. Il ne vous reste plus qu’à développer les questions une à une, puis de faire une synthèse générale de votre mind map à la fin (facultatif, mais recommandé).

7. « Brainstormer »

Un brainstorming (ou séance d’idéation) implique de générer des tonnes d’idées qui, isolées, ne font pas toujours sens.

brainstorming-mind-mapLes présenter dans une carte mentale vous permet d’en avoir un aperçu clair et visuel. Cela vous laisse tout le loisir de structurer ensuite ces idées pour en faire quelque chose de plus cohérent.

8. Gérer vos connaissances

Conserver des notes sur divers sujets demande de l’organisation pour que celles-ci soient efficaces et accessibles. Le risque, c’est d’avoir une multitudes de notes sans savoir où chercher les infos qui vous intéressent.

L’un des grands avantages du mind mapping sous forme logicielle est de pouvoir centraliser les informations importantes.

Comment ? En faisant des liens entre votre carte et des ressources extérieures. Cela peut-être des liens Internet, des PDF, fichiers Excel, etc. De cette façon, vous savez exactement où et comment accéder à l’info qui vous intéresse au moment où vous en avez besoin.

J’espère que ces quelques idées vous inspireront et vous inciteront à donner sa chance au mind mapping.

A moins que vous ne l’utilisiez déjà ? Si c’est le cas, dites-nous comment en commentaires !

14 Réponses

  1. Perigaud

    Voila 15 ans que j’utilise la carte mentale et c’est un outil fabuleux .. Synthétique il vous aide aussi à préparer vos discours et à les dire sans lire..

    Répondre
  2. Laurence

    Bonjour et merci pour cet article !

    C’est vrai que le mindmapping est un outil fantastique d’organisation personnelle : personnellement, je l’utilise sans compter pour mes notes de blog (avec Scapple, vous connaissez ? )
    Aucune limite sur la page, sur l’organisation, des flèches, des bulles et hop, c’est simple, clair et précis. C’est vraiment un outil auquel tout le monde devrait donner une chance !

    Merci encore pour ce texte !

    Répondre
    • Jérémy Ouassana

      Hello Laurence !

      Merci pour ton commentaire et pour cette ressource qui m’a l’air très utile. Je ne connais pas Scaple mais je vais y jeter un œil vu ce que tu en dis.

      Répondre
  3. Jordane de MonBonPote

    Avant on appelait ça un schéma heuristique, puis maintenant carte mentale, c’est sûr que ça sonne mieux à l’oreille du néophyte.

    Personnellement je l’utilise dans mes formations, ça me permet d’être plus clair et plus concis. Mais c’est un outil qui va plus parler aux visuels qu’aux auditifs :/

    Répondre
  4. Gérald

    J’utilise aussi le mind map depuis plus de 10 ans. J’ai formé toute mon équipe c’est d’une efficacité redoutable.
    bonne journée

    Répondre
    • Jérémy Ouassana

      Bonjour Gérald,

      Je vois que nous avons beaucoup d’adeptes du Mind Mapping ici. Quelles sont vos utilisations des cartes mentales avec votre équipe ?

      Bonne journée à vous aussi !

      Répondre
  5. Lucas Gruez

    Bonjour.Merci à vous pour cette synthèse. Je suis préfet des études, enseignant d’histoire géographie en collège et formateur dans l’Académie de Lille. J’utilise la pratique des cartes heuristiques dans mes classes et en formation, et persuadé de ce que ces outils visuels peuvent apporter, j’ai créé un blog pour partager le travail mené avec mes élèves et des collègues.
    http://classemapping.blogspot.com/
    J’ai également développé un outil de veille sur internet à propos des cartes heuristiques comme outil d’enseignement.
    http://www.scoop.it/t/classemapping
    Les commentaires à votre article montre également la diversité des usages et des publics.
    Cordialement
    Lucas Gruez

    Répondre
  6. lemesle

    Salut,

    merci pour cet article. je suis également un adepte du mind mapping que j’utilise à titre perso pour gérer ma TO DO LIST, dans le cadre professionnel j’ai eu l’occasion de former plus de 1000 collaborateurs à l’utilisation de cet outil encore trop mal connu.
    L’utilisation dans le cadre pro est orienté sur la prise de notes, et nous l’utilisons aussi pour des séances de créativité. C’est aussi un excellent outil pour faire des brainstorming à distance, avec des outils en ligne tel que mindmeister.com
    Je tiens également un blog où j’ai fait quelques articles sur le meilleur du mind mapping : http://www.lifeisaseriousgame.com/meilleur-mind-mapping/

    à bientôt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.