Ce documentaire diffusé sur Arte il y a déjà quelques années est passionnant. Intitulé « Voyage au centre du cerveau – les surdoués de la créativité« , il traite des capacités extraordinaires des autistes asperger.

Les personnes atteintes de ce « trouble envahissant du développement » sont réellement remarquables.

Une personne inapte à lacer ses chaussures pourra en revanche énumérer des centaines de décimales de pi sans se tromper. Une autre développera une mémoire infaillible, tandis qu’une autre encore fera preuve de dons exceptionnels en dessin, sculpture, etc.

Souvenez-vous du film Rain Man. Dans celui-ci, le personnage joué par Dustin Hoffman est justement un autiste de haut niveau capable de compter à la vitesse du son.

Les surdoués de la créativité n’est pas seulement  intéressant, il est aussi très riche en enseignements sur la créativité.

Une croyance populaire voudrait que nous n’utilisions que 10% de nos capacités cérébrales. Bien qu’elle soit totalement infondée (même si on peut parfois en douter en regardant les émissions de téléréalité), les personnes présentées dans ce reportage nous prouvent encore que les capacités de notre cerveau sont phénoménales.

Et surtout, qu’il renferme encore bien des secrets…

Reportage sur l’esprit créatif: les passages à retenir

Les autistes de haut niveau voient le monde tel qu’il est réellement et non pas comme nous par le prisme de nos expériences passées. Ils présentent une défaillance dans leur système de filtrage qui permet à notre cerveau de séparer l’important de l’accessoire. Selon Alan Snyder, cette défaillance cérébrale est la clé d’une créativité exceptionnelle.

==> Voir le monde avec un œil neuf, se libérer tant que possible des préjugés et autres à-priori. Voilà d’où vient notamment la grande créativité des enfants qui prennent les choses comme elles viennent, sans en avoir une idée préconçue.

 

En neurologie, on a découvert que la créativité est une fonction gérée par le réseau de neurones des lobes frontaux. L’activité de ces réseaux dépend en grande partie de la stimulation par la libération de dopamine. Plus la libération de dopamine est importante, plus on est créatif. Pourquoi ? Parce que les réseaux de neurones des lobes frontaux ont accès à la mémoire à long terme situé à l’arrière du cerveau. Cela signifie que des idées, des suppositions qui n’étaient pas connectées jusqu’ici vont se trouver connectées par cette stimulation. Des idées qui n’ont jamais été pensées vont être pensées.

==> Plus on a accès à sa mémoire, plus on est créatif car on peut alors créer davantage de connexions entre nos idées. Mais cela suppose aussi que plus on possède de savoir stocké en mémoire, plus on est à même d’être créatif. Cela tombe bien, vous êtes au bon endroit pour développer vos connaissances et votre esprit créatif !

 

Einstein possédait un plus grand nombre de neurones que la moyenne. Voilà pourquoi il était si créatif. Mais l’autre qualité spécifique d’Einstein, c’était qu’il avait conservé la faculté de voir les choses comme un enfant. Cela veut dire qu’il voyait les détails, il ne s’arrêtait pas à une vision ordinaire du monde.

==> Encore une fois, il s’agit de gratter sous la surface des choses : « observer l’ordinaire et y voir l’extraordinaire ».

Essayez, amusez-vous à vous attarder sur toutes ces petites choses du quotidien dont vous ne faites même plus attention tant elles sont devenues banales. Regardez-les comme si vous les découvriez pour la première fois, détaillez-les, laissez vagabonder votre imagination… C’est un premier pas vers un esprit plus ouvert et fertile.

Je vous conseille vraiment de découvrir ce documentaire, il en vaut la peine. Prenez ça comme de la curiosité bien employée !

Recherches associées :

  • documentaires cerveaux et personnes insolites
  • autiste asperger arte documentaire
  • documentaire creativité
  • famous quotes about change
  • les fabuleux surdoués

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.