Cela faisait très longtemps que je ne vous avais pas proposé une petite chronique de livre.

La paternité m’a offert plein de belles choses, mais certainement pas du temps libre 😊. Conséquence : je lis moins de livres au profit d’articles sur Internet, car il me faut bien étancher ma soif de curiosité quelque part !

Mais celui dont je vais vous parler m’est tombé dessus par hasard. Et comme le dit l’adage, parfois « le hasard fait bien les choses ».

Ce livre, donc, c’est Le Nouveau Dictionnaire de l’Impossible de Didier Van Cauwelaert. Il m’a été offert par ma petite sœur pour mon anniversaire (qui a vraiment eu le nez creux pour le coup. Merci Heïdi !). Pourquoi la mention « nouveau » dans le titre de l’ouvrage ? Tout simplement parce-qu’il s’agit du second tome de ce dictionnaire d’un genre particulier.

Dire que sa lecture a été une belle découverte serait un euphémisme. Ce livre, je l’ai plutôt vécu comme une grande respiration au milieu d’un environnement trop terre à terre.

Je m’explique.

Un régal pour les curieux

Pour commencer, ce livre est un véritable cadeau pour les curieux puisqu’il regorge de nombreuses anecdotes toutes plus fascinantes les unes que les autres. C’est une des raisons qui font que j’ai dévoré cet ouvrage de plus de 500 pages en une petite semaine à peine. Sitôt terminé, je me suis empressé d’acheter la suite que j’ai lu avec autant d’avidité.

De quoi ça parle ? Globalement, de phénomènes psi (communément appelés « paranormaux ») de toutes sortes.

On y trouve ainsi des histoires, en vrac :

– d’Expériences de Mort Imminente (Near Death Experience ou NDE en anglais),
– de trépassés communiquant avec les vivants par divers moyens (TCI, par exemple),
– de paradoxes temporels,
– de reliques religieuses,
– de capacités surhumaines de certains individus (bilocation, vision à distance, lévitation, divination/médiumnité, prédictions, pouvoir de guérison…),
– d’OVNIs,
– d’expériences scientifiques incroyables,
– du langage de la Nature et des animaux…

Cette liste non exhaustive n’est qu’un aperçu de la diversité des sujets abordés dans les deux tomes de ce Dictionnaire de l’Impossible. Et c’est justement cette grande ouverture qui fait toute la richesse de ces livres et rend leur lecture si passionnante.

Elle a le mérite de porter à notre connaissance des sujets / thématiques auxquels on ne se serait peut-être jamais intéressé autrement.

Chaque chapitre étant relativement court, on peut « picorer » chaque sujet sans s’ennuyer et passer à la suivante avec la même avidité curieuse. Certaines thématiques reviennent plusieurs fois dans des contextes différents, sans qu’on ne soit lassé à un seul instant.

Il faut dire que la plume de Cauwelaert est alerte, très érudite et pleine d’humour. Sincèrement, c’est un vrai bonheur à lire !


Réenchanter sa vision de l’existence

Le second argument en faveur de ces ouvrages, c’est l’enchantement qu’ils offrent à leurs lecteurs.

Pour la plupart des gens, le quotidien n’a rien de bien extraordinaire. On se dit que la vie ne se limite qu’à la réalité que l’on perçoit, celle que l’on vit. Au 21ème siècle, il faut bien admettre que notre existence n’est plus enveloppée de grand mystères; la science, en effet, ne cesse de les élucider à tour de rôle (ce qui, soyons clair, n’est pas non plus une mauvaise chose en soi).

Là où les bouquins de Cauwelaert représentent une vraie bouffée d’air frais, c’est par leur manière de présenter des faits incroyables avec le plus grand sérieux, preuves à l’appui.

Didier Van Cauwelaert est un écrivain ayant déjà gagné de nombreuses récompenses dont le prestigieux Prix Goncourt; c’est donc quelqu’un qui ne se risquerait pas à mettre sa crédibilité en jeu en présentant les histoires qu’il relate comme vraies sans en être convaincu, ni sans les avoir avoir soumises à une enquête rigoureuse. A ce propos d’ailleurs, les 2 livres regorgent de notes en bas de page où l’auteur cite ses sources ou renvoie vers des liens Internet.

De plus, en bon héritier de Descartes, Didier Van Cauwelaert commence toujours par soumettre au doute les anecdotes qu’il nous narre.

A chaque fois, il tente de trouver des explications rationnelles, scientifiques aux faits incroyables qu’il rapporte. Mais bien souvent, force est d’admettre qu’aucune thèse scientifique ne peut expliquer le pourquoi ou le comment de ceux-ci. Reste alors au lecteur de se laisser convaincre ou pas par la théorie « surnaturelle » que propose l’auteur.

ouverture-esprit

« Gardez-le toujours ouvert »

Au final, on en revient toujours à l’ouverture d’esprit. On a vite fait de se faire traiter de gogo si l’on avoue croire que certaines choses inconcevables pour notre logique sont néanmoins possibles, même si l’on ne peut expliquer pourquoi.

Pourtant, à mon sens, le fait de rester ouvert d’esprit nous ouvre à un monde de possibilités qui n’effleurera jamais les esprits étriqués. Cela ne signifie pas qu’on « gobera » tout ce qu’on nous dira sous couvert d’ouverture d’esprit. Simplement, la personne ouverte d’esprit accepte que la science est encore très loin d’avoir tout expliqué sur les lois qui gouvernent notre monde et reste ouverte au champ des possibles.

Pour terminer là dessus, je dirai que chacun des tomes du Dictionnaire de l’Impossible nous offre une opportunité inouïe, celle de réenchanter la vie. Toutes les histoires et anecdotes qu’ils contiennent contribuent à redonner un peu de magie et de mystères à ce monde parfois trop sérieux et pragmatique.

Et croyez-moi, ça fait vraiment du bien. Je vous conseille donc vivement leur lecture, qui je l’espère vous enthousiasmera autant que moi !

A vous la parole à présent. Avez-vous lu l’un de ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ? Vous êtes-vous laissé convaincre, ou bien c’est toujours le scepticisme qui demeure en refermant le livre ? Vos réponses m’intéressent vraiment, alors n’hésitez pas à répondre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.