La semaine dernière sortait le tant attendu Hobbit de Peter Jackson.

Ce film, qui fait suite à la trilogie réalisée par le même Jackson au début des années 2000, est une adaptation du roman Bilbo le Hobbit écrit par J.R.R Tolkien et publié en 1937.

Si le film sort après la saga du Seigneur des Anneaux, l’histoire du Hobbit la précède pourtant à l’origine.

L’occasion était donc toute trouvée de vous parler un peu de ce sympathique peuple d’hommes aux pieds poilus ainsi que de la vie de leur créateur.

A la lecture de cet article, vous en saurez plus sur l’origine de l’inspiration flamboyante de l’auteur et sur la vie de ses personnages.

J’espère faire autant plaisir aux fans de Tolkien qu’à ceux qui ont découvert son univers grâce aux films de Peter Jackson. Enjoy !

tolkien-hobbits

Les langues imaginaires de Tolkien

Tolkien a toujours aimé inventer des langages. Bien avant de concevoir le langage des Elfes (que l’on peut entendre dans la trilogie du Seigneur des Anneaux), il travailla étant enfant sur trois langues imaginaires.

Il y eu d’abord l’Animalic, qu’il n’a pas inventé mais qu’il étudia avec des amis à lui.

Puis il participa avec des amis à l’élaboration du Nevbosh, qui signifie le « nouveau non-sens », en opposition à l’Animalic qui lui était « l’ancien non-sens ».

Enfin, il construisit le Naffarin seul à l’âge de 8 ou 9 ans.

Tolkien le romantique

Tolkien a rencontré Edith Bratt, sa future femme, environ 4 ans après que sa mère fut décédée. Elle avait trois ans de plus que lui, mais ils tombèrent peu à peu amoureux.

Malheureusement, son tuteur n’était pas pour cette idylle. Il pensait qu’elle détournait Tolkien de ses études, et qu’à 18 ans ce dernier était de toute façon trop jeune pour se marier.

Tolkien accepta de ne pas la voir pendant 3 ans (jusqu’à l’âge de sa majorité), alors que celle-ci avait déménagé pour rester avec ses amis. Le jour de ses 21 ans, à minuit, il lui envoya une lettre pour savoir quand ils pourraient se revoir. Lorsqu’il apprit peu de temps après qu’elle était promise à un autre homme, il sauta dans un train et alla la convaincre de se marier avec lui à la place.

Inutile de préciser qu’il a réussi son coup !

L’origine de l’inspiration de Tolkien

Les quatre enfants de Tolkien furent sa plus grande inspiration pour ses récits de fiction. C’est d’ailleurs peut-être d’eux que vient la naïveté originelle des Hobbits !

Vous imaginez les histoires qu’il devait leur raconter au moment de les coucher ?

Il n’aimait pas les adaptations de ses œuvres

Tolkien se voyait davantage comme un intellectuel que comme un écrivain.

Pour lui, écrire des romans de fiction était surtout un hobby plus qu’une réelle vocation. C’est pour cette raison qu’il fut toujours  agacé par le fait que son travail universitaire ait été largement ignoré du grand public, qui lui préférait ses histoires fantastiques.

Il avait donc une forte tendance à rejeter et critiquer les adaptations de ses récits imaginaires. Selon lui, celles-ci ne parvenaient pas à retranscrire le souffle épique et le noble propos de ses histoires.

On ne saura jamais s’il aurait apprécié la superbe saga de Peter Jackson !

Tolkien le guerrier

Tolkien était un vétéran de la 1ère guerre mondiale. Il a servi comme second lieutenant dans le 11ème Bataillon du Corps Expéditionnaire Britannique en France.

Il a combattu dans les tranchées lors de certaines des plus féroces batailles de la Grande Guerre. Beaucoup considèrent que les errances de Frodon et de Sam sur la route du Mordor trouvent leur origine dans le propre passé guerrier de Tolkien.

Beaucoup de ses amis proches moururent à la guerre, lui donnant une conscience aiguë de la tragédie qui transparaît dans ses écrits.

Bilbo le Hobbit n’était pas planifié

the-hobbit-jrr-tolkienTolkien écrivit la 1ère phrase de Bilbo le Hobbit alors qu’il corrigeait des copies de ses élèves. S’il écrivait déjà des récits de fiction depuis un moment, il n’avait pourtant pas planifié ce roman là.

Un jour, dans un sursaut d’inspiration, il quitta donc la correction de ses copies et écrivit sur une page blanche la première phrase d’un de ses plus grands succès : « Dans un trou dans le sol vivait un Hobbit ».

Les pieds des Hobbits

On décrit généralement les Hobbits comme des créatures possédants des pieds anormalement grands. Pourtant, si Tolkien a bien précisé qu’ils étaient couverts de fourrure, il n’a jamais mentionné que ses personnages avaient de grands pieds.

Plus de 100 millions d’exemplaires vendus !

Seules 1500 copies du Hobbit furent imprimées lors de la première édition du roman. L’un de ces exemplaires dédicacé par Tolkien a été vendu en 2008 pour la modique somme de 74 000 euros.

Depuis sa sortie il y a plus de 75 ans, Bilbo le Hobbit s’est vendu à plus de 100 millions d’exemplaires à travers le monde !

Le Hobbit, une invention de Tolkien ?

Tolkien n’a pas inventé le mot Hobbit. En réalité, ce terme apparaissait déjà dans un livre daté du 19ème siècle qui recensait et décrivait des petites créatures imaginaires.

La taverne des Hobbits existe vraiment !

Il existe un pub qui ressemble en tous points à la taverne où trinquent les Hobbits dans les films du Seigneur des Anneaux.

Et pour cause : il est situé en Nouvelle-Zélande, sur le lieu de tournage de la trilogie de Peter Jackson. Celui-ci a été transformé en un parc à thème appelé le Hobbiton.

Baptisé « Le Dragon Vert » (Green Dragon, en V.O), il a été inauguré la semaine dernière en compagnie du premier ministre Néo-Zélandais John Key, et prévoit d’être visité par 100 000 curieux pour l’année qui vient.

Ci-dessous, les photos du Dragon Vert. Une chose est sûre, ça donne envie d’y boire un verre !

Recherches associées :

  • les hobbits
  • tolkien
  • Tolkien inventions

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.