Einstein, Mark Twain, Steve Jobs… Leur point commun ? Tous trois étaient brillants, créatifs et… bordéliques.

bureaux-celebres

Respectivement, les bureaux de Mark Twain, Einstein et Steve Jobs.

Le lien entre désordre et créativité est avéré. De nombreuses études se sont d’ailleurs penchées dessus.

Mais l’ordre a aussi ses vertus, et il n’est pas incompatible avec le fait d’entretenir un environnement créatif.

Ma solution : s’organiser un espace dédié aux activités créatives qui pourra rester en désordre, privilégiant ainsi les stimulus visuels propices aux associations d’idées.

Pour ce qui est du rangement, suivre les conseils de Marie Kondo peut être un bon début. Et si la place vient à manquer chez vous, une petite location d’un garde-meubles pour stocker vos affaires et le tour est joué !

Ranger chez soi, ordonner son esprit : la philosophie de Marie Kondo

Vous n’avez pas encore entendu parler de Marie Kondo ?

Cette gracieuse japonaise au sourire chaleureux est la « gourou » la plus en vue du moment pour tout ce qui touche à l’organisation.

Après un best-seller sorti en 2014 (« La magie du rangement »), elle a connu une reconnaissance plus large grâce à son show Netflix Tidying Up with Marie Kondo. Ses conseils ont déjà inspiré des millions de téléspectateurs à ranger leur espace de vie et aérer leur esprit.

L’approche de Marie Kondo en matière d’organisation est basée sur le principe de la joie.

kondo-joy

« Spark Joy » (éveiller la joe) : le principe phare de la KonMari Method.

D’après elle, c’est ce sentiment qui devrait jouer un rôle dans notre processus de rangement, en laissant aux individus le soin d’évaluer la valeur exacte de leurs biens et leur valeur émotionnelle.

En résumé : gardez un objet s’il suscite de la joie en vous, ou bien débarrassez-vous en.

Je vous l’accorde, tout cela sent à plein nez la philosophie new-age. Et pourtant, la démarche de Marie Kondo s’appuie sur des études scientifiques tout à fait sérieuses.

Des rapports datant de 2016 font état d’une augmentation des troubles anxieux. Ils toucheraient aujourd’hui plus de 275 millions de personnes dans le monde, soit environ 2,5 à 6,5 % de la population de chaque pays !

Le rapport avec l’anxiété ?

C’est très simple. En désencombrant, nous réduisons le nombre de distractions dans notre vie quotidienne, ce qui nous permet de nous concentrer sur ce qui doit vraiment être fait.

Les capacités de prise de décision peuvent également être diminuées lorsqu’il y a trop de choses à faire. Ainsi, en nettoyant littéralement nos placards, nous pouvons développer des habitudes plus saines et un meilleur contrôle cognitif.

Désencombrer chez soi participe à éclaircir son esprit des choses qui le polluent – dans une certaine mesure en tout cas.

5 conseils de Marie Kondo pour devenir un pro du rangement

Rangez par catégories et non par pièce

Combien de fois vous êtes-vous dit : « aujourd’hui, je vais m’attaquer à la cuisine » ou encore « c’est décidé, je vais ranger ma chambre » ?

Eh bien, selon Kondo, nous devrions faire les choses différemment.

Plutôt que de désencombrer pièce par pièce, elle suggère de catégoriser vos affaires et de ranger chaque catégorie l’une après l’autre. Vous avez ainsi une vue plus précise du nombre de catégories à traiter et de ce qu’elles contiennent.

Marie Kondo décrit cinq catégories principales :

  • Les livres,
  • Les vêtements,
  • Les papiers,
  • Les objets divers
  • Et enfin, les souvenirs.

Sortez toutes vos affaires, pas seulement celles que vous voulez jeter

La méthode de Kondo suggère qu’au lieu de jeter les objets dont vous ne voulez pas, vous devriez choisir ceux que vous voulez. Cela vous aidera à comprendre quels sont les objets que vous souhaitez réellement conserver.

Pour trier tous vos biens, il est utile de les avoir sous les yeux. Vous devrez donc passer par une phase de désordre avant d’attaquer le grand ménage !

Mettez vos objets de même catégorie dans une pile géante face vous et triez-les un par un, en gardant ceux qui « éveillent la joie en vous » et en jetant ceux qui ne le font pas.

Ne confondez pas les objets avec les souvenirs

Nous sommes nombreux à conserver de vieilles cartes, des lettres ou des objets qui ont une valeur sentimentale.

Si la nostalgie est compréhensible, elle remplit des boîtes et des cartons d’objets dont nous ne nous servons pas.

Kondo affirme que les souvenirs vraiment précieux ne disparaîtront jamais, même si nous nous débarrassons des objets qui leur sont associés. Mieux vos donc garder ses souvenirs dans sa tête plutôt que dans ses placards, ça prend moins de place !

S’assurer que chaque chose a sa place

marie-kondo2

Chaque chose à sa place.

L’amour de Kondo pour les étiquettes et les paniers est sans égal.

Quand chaque chose a une place bien définie, vous n’êtes pas tenté de la mettre dans un tiroir avant de l’oublier. Vous savez toujours où se trouvent vos affaires.

L’utilisation de boîtes de rangement, de boîtes à chaussures et de paniers dans vos placards et tiroirs facilitera grandement le désencombrement.

N’empilez pas, rangez à la verticale

Empiler vos vêtements dans les placards rend leur recherche plus compliquée. Ceux qui se retrouvent en bas de la pile sont souvent oubliés, et vous finissez par accumuler des pièces que vous ne mettez plus depuis longtemps.

En rangeant vos vêtements verticalement, vous profitez d’une vision claire de ce que vous possédez et pouvez varier votre garde-robe. Et c’est également plus gratifiant visuellement.

Et vous, plutôt ordonné ou désordonné ? Que pensez-vous de la méthode / philosophe de Marie Kondo, et envisagez-vous de l’essayer ? Partagez votre avis en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.