Les 3 théories du rire

Le rire est déclenché lorsque nous trouvons drôle quelque chose. Trois théories sont en concurrence pour expliquer pourquoi on rit.

pourquoi-rit-on

1. La théorie de l’incongruité

Elle suggère que l’humour se produit lorsque la logique et la familiarité sont remplacées par des choses qui ne vont normalement pas ensemble.

Le chercheur Thomas Veatch affirme qu’une blague devient drôle lorsque nous nous attendons à un résultat et que c’est un autre qui arrive à la place. Quand une blague commence, nos esprits et nos corps anticipent déjà ce qui va se passer et comment cela va se terminer.

L’anticipation prend la forme d’une pensée logique, étroitement liée à l’émotion, et est influencée par nos expériences passées et nos processus de pensée. Quand la plaisanterie prend une direction inattendue, nos pensées et nos émotions changent subitement.

Nous vivons alors simultanément deux ensembles de pensées et d’émotions incompatibles. Une incongruité que nous interprétons comme de l’humour et qui nous amène à rire !

2. La théorie de la supériorité

Elle entre en jeu lorsque nous rions de plaisanteries mettant l’accent sur les erreurs, la bêtise ou le malheur des autres. La situation nous fait sentir supérieur à la personne en question, provoquant un certain détachement qui nous permet d’en rire.

Et il faut bien avouer une chose : si on nous a toujours appris que rire aux dépens des autres n’était pas très sympa, c’est pourtant souvent ce qui nous amuse le plus. Dans le cas contraire, les bêtisiers n’existeraient plus depuis longtemps !

3. La théorie du soulagement

Lorsqu’une histoire ou une situation créé une tension en nous, nous faisons face à deux sortes d’émotions et de pensées (la tension en question et le désir de l’évacuer).

Pour nous en libérer nous utilisons le rire (le fameux « rire nerveux »), ce qui nous aide à évacuer la tension accumulée.

Hollywood a bien compris ce système puisque les scénaristes l’exploitent depuis longtemps.

Dans les films d’action/thrillers, lorsque la tension est au maximum, le réalisateur utilise un effet comique juste au bon moment. Typiquement, c’est la petite remarque du héros qui permet de dédramatiser la situation (et, au passage, de valoriser le dit héros !).

Cela permet au spectateur de se soulager de l’émotion refoulée, et au film de bâtir à nouveau une tension !

Selon le Dr Lisa Rosenberg, l’humour (particulièrement l’humour noir) peut aider les travailleurs à faire face à des situations stressantes.

Le fait de faire preuve d’humour, de faire une blague, nous donne une pause mentale et augmente notre objectivité face au stress, dit-elle.

Recherches associées :

  • pourquoi rit on
  • pourquoi rit ton?
  • incongruité humour
  • rire cerveau
  • out rit
1 2 3 4 5 6

Articles similaires

3 Réponses

  1. [email protected]

    J’ai une amie qui a participé à un stage d’un week-end de rires. Elle m’a dit que non seuleme,t c’était génial sur le moment mais que ça a eu une répercussion sur sa vie en général. Comme quoi !

    Répondre
    • Jérémy Ouassana

      Oui, j’ai eu vent de ce type de stages. Je trouve ça très positif! C’est vrai que ça fait du bien de décompresser en s’en « payant une bonne tranche »!

      Et en groupe, c’est encore mieux 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.