Voici la traduction d’un article écrit par Ron Friedman pour le site américain Fast Company. Mr Friedman est docteur en philosophie et vice président de la recherche et du planning stratégique chez Dixon Schwabl, une agence de communication et marketing élu « meilleur lieu de travail d’amérique » par Entrepreneur Magazine. Il est l’auteur de chapitres de livres et d’articles sur la réussite, la créativité et le bonheur. Ses recherches sont parues sur NPR (National Public Radio) et dans les journaux dont le New York Times, le Washington Post, le Boston Globe, Vancouver Post, ainsi que des magazines tels que Men’s Health, Shape ou encore Allure.

Je l’ai trouvé très intéressant et ai donc décidé de le traduire ici pour vous. J’espère que vous l’apprécierez autant que moi 😉

Il y a peu, alors que j’apportais la touche finale à une présentation client, je me suis fait une observation surprenante. Les meilleures idées de mon rapport n’étaient pas apparues alors que j’étais au bureau, pendant des conférences téléphoniques ou lors de rendez-vous. Elles sont apparues je ne sais comment dans la salle de bain.

Les recherches sur la nature de la créativité suggèrent que mon expérience n’est pas du tout unique.

Souvent, la façon la plus efficace de résoudre un problème difficile est simplement de s’en éloigner.

Le moment où nous nous autorisons à nous désengager des pièces individuelles d’un puzzle correspond au moment où la solution nous apparaît. C’est la raison pour laquelle Albert Einstein allait régulièrement naviguer et pourquoi Charles Darwin organisait sa journée pendant sa promenade champêtre quotidienne. Thomas Edison, quant à lui, se contentait d’un petit somme.

A plus d’un titre, les solutionneurs de problèmes sont comme des artistes. Prendre un peu de recul permet aux peintres d’obtenir une perspective nouvelle sur leur sujet, cela leur offre un nouvel angle pour appréhender leur travail. La résolution de problème suit un principe similaire, mais ça n’est pas toujours de distance physique dont nous avons besoin. Il s’agit là de distance psychologique : la création d’un espace mental pour laisser fleurir les nouvelles idées.

Dans un monde où la recherche de solutions constitue le cœur d’une journée de travail typique, nous sommes tous des artistes. Des artistes cognitifs. Et pour proposer un travail de qualité, nous avons besoin de pauses revitalisantes. Nous éloigner de notre travail nous donne une vision plus large, l’activation d’une perspective globale qui précède la venue de l’idée.

Alors, pourquoi la salle de bain?

ideas_in_the_shower

Si vous êtes comme la plupart des employés de bureau, l’accès aux voiliers, la campagne et à un bon canapé de relaxation est une denrée rare. Le petit tour aux toilettes/ salle de bain est l’une des rares occasions que vous avez pour vous aérer l’esprit, laisser de côté les détails futiles et vous recentrer sur le fond du problème – même Steve Jobs a reconnu le potentiel de la salle de bain, en insistant sur le fait que Pixar n’en fit construire que deux dans ses studios afin de forcer au maximum l’interaction entre les employés.

« Neurologiquement », c’est au cours de ces moments où vous êtes loin de votre bureau que l’hémisphère droit de votre cerveau revient à la vie, vous faisant apprécier davantage la forêt plutôt que les arbres.

Alors que la plupart d’entre nous accordons peu d’importance aux toilettes sur notre lieu de travail, il y a de bonnes raisons de croire qu’elles peuvent avoir un impact sur la qualité du travail que nous produisons – en particulier dans les organismes qui comptent sur la créativité et la résolution de problèmes pour se démarquer. Au cours de la dernière décennie, des études ont montré que tant nos pensées que nos comportements sont fortement influencés par notre environnement, sans même que nous en ayons conscience.

Quelques exemples:

  • L’écoute de musique classique rend les consommateurs plus dépensiers
  • L’odeur des cookies encourage les clients à aider un étranger
  • La vue du rouge nuit à la performance intellectuelle, mais améliore les performances physiques.

Les découvertes psychologiques comme celles-ci sont désormais monnaie courante et prouvent un fait irréfutable : notre environnement influence puissamment notre pensée.

Ce qui amène certaines questions intrigantes : comment pouvons-nous tirer le meilleur parti de notre temps à l’extérieur de nos bureaux? Est-il possible de concevoir des toilettes / salles de bains pour les rendre plus inspirantes? Et que peuvent faire les organisations pour maximiser les idées qu’ont leurs employés après chaque passage aux toilettes ?

Repenser la Muzak

idees-et-creativiteUne des façons de devenir plus créatif est d’exposer nos esprits à une large variété de stimuli.

Plus la sélection d’informations que vous assimilerez mentalement sera large – qu’il s’agisse de films étrangers, des romans expérimentaux ou de voyages exotiques – plus vous accumulerez « d’associations mentales potentielles» dans votre arsenal.

Ou, en termes simples, plus vous serez créatif.

L’écoute de musiques qui ne nous sont pas habituelles nous incite à penser différemment. Elles inspirent des idées, des émotions et des expériences qui augmentent les associations actives dans notre cerveau.

Surprenez les Sens

Une autre pépite de la créativité: nous avons tendance à trouver des solutions plus perspicaces à un problème lorsque nous sommes de bonne humeur.

Une méthode prouvée expérimentalement pour améliorer l’humeur des gens est de leur faire respirer des senteurs agréables. Les parfums positifs ne servent pas seulement à nous faire sentir mieux – ils nous conduisent à définir des objectifs plus élevés pour nous-mêmes et a expérimenter un plus grand sens de l’auto-efficacité.

Maintenant, si vous êtes comme la plupart des gens, les toilettes ne sont pas le premier endroit qui qui va vous évoquer des senteurs positives. C’est en partie en partie du au zèle dont font preuve les agents d’entretien pour masquer les odeurs négatives, laissant la plupart de ces endroits comme une agression des sens.

Mais dans notre cas, c’est une bonne chose. Cela signifie que l’obstacle à franchir pour surprendre les gens avec des essences positives est beaucoup plus accessible. Quelques astuces pour améliorer les senteurs des toilettes au travail : des savons insolites, des bougies exotiques, sans oublier le couloir en dehors pour stimuler l’humeur des gens avant et après une visite.

Encourager la stimulation mentale

repenser-toilettes-pour-creativite

Ce qui fait en partie que les visites à la salle de bains/toilettes sont une aubaine pour la créativité, c’est qu’elles représentent l’un des rares moments au cours de notre journée de travail où notre attention est dirigée vers nous-mêmes, tout comme les moments où naissent les idées. Mais ce n’est pas seulement de porter de l’attention vers nous-mêmes qui est nécessaire – c’est porter cette attention dans un contexte de génération de nouvelles idées.

Pensez à la dernière fois que vous avez vu des graffitis dans les toilettes. Il y a des chances qu’en plus de l’avoir lu vous ayez aussi pensé à la personne qui l’avait dessiné, en vous demandant peut-être ce qui lui était passé par la tête à ce moment-là… Nous ne pouvons pas nous empêcher de penser aux choses que nous voyons, mais nous pouvons choisir ce que nous regardons.

Disposer d’une source de matière mentalement stimulante dans les toilettes du bureau peut être fait d’un certain nombre de façons : en affichant des reproductions d’art surprenantes, en laissant traîner des magazines aux sujets un peu provocateurs/subversifs ou en utilisant des cadres photos numériques pour garder l’imagination vivace.

La clé, c’est que le matériau soit stimulant et indirectement liées au travail que vous faites.

Il fut un temps où aller aux toilettes était une distraction, quelque chose qui nous éloignait un peu du travail. Mais ce monde n’existe plus.

Aujourd’hui, notre économie est propulsée par un moteur se nourrissant d’idées. La créativité au travail n’est pas un luxe, c’est ce qui maintient les sociétés dans les affaires.

C’est pourquoi il est ironique de constater que la plupart des toilettes au bureau offrent un environnement sombre et peu accueillant. Une atmosphère qui décourage et, implicitement, nous presse de retourner à nos occupations professionnelles.

Il y a juste un problème. La créativité ne fonctionne pas de cette façon.

Et si la science nous a appris quoi que ce soit sur le processus créatif, c’est ceci : trouver des solutions inattendues nécessite souvent une approche inattendue. Alors pourquoi ne pas commencer par les toilettes ? Qu’en pensez-vous ?

Recherches associées :

  • idées
  • idée
  • pour quoi les idées surviennent dans le toilette?en
  • quant on réfléchi on va à la toilette
  • reflechir pendant les toilettes

Articles similaires

3 Réponses

  1. Guillaume

    Si la meilleure façon de résoudre un problème est de s’en éloigner, quel est le meilleur endroit pour résoudre des problème de toilettes ?

    Répondre
  2. Jérémy

    Je vois que nous avons ici un esprit taquin. Eh bien si l’on considère que pour résoudre les problèmes du travail il faille aller aux toilettes, peut-être que les problèmes de toilettes peuvent être réglés… au travail ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.