Ça n’est pas un secret, les français ont l’esprit frondeur. Nous aimons être impertinents. D’une certaine façon, ce trait de caractère fait partie de notre identité nationale.

Et s’il y a un domaine dans lequel on excelle en tant qu’amateurs de traits d’esprit et d’humour noir, c’est le sarcasme.

Il faut dire que la société nous encourage dans ce sens. Le cynisme et l’humour sont des formes de défenses pour se protéger d’un monde souvent injuste et cruel.

A la télé, on nous sert des personnages dont l’esprit sarcastique fait mouche: le Dr House (découvrez son processus créatif ici), Sheldon Cooper (personnage de la série The Big Bang Theory), le Sherlock Holmes interprété par Robert Downey Jr

Le plus souvent, il est utilisé de pair avec l’humour pour se moquer gentiment de quelqu’un. Il a d’ailleurs été démontré que les enfants parvenaient à le détecter dès l’arrivée en maternelle et que l’incapacité à le déceler pouvait être un signe annonciateur d’un trouble du cerveau.

Mais le sarcasme possède encore d’autres vertus insoupçonnées.

Des recherches récentes ont en effet démontré que ces petites paroles moqueuses pouvaient avoir un effet bénéfique sur notre créativité !

Le sarcasme, l’ami de votre créativité

Des scientifiques des universités d’Harvard et de Columbia ainsi que l’école de commerce INSEAD (USA) se sont demandé si le sarcasme pouvait avoir un quelconque effet sur nos capacités cognitives. Ils ont alors mené une petite expérience.

Pour commencer, plusieurs sujets ont été répartis dans des groupes de manière aléatoire. On leur a ensuite demandé de participer à une discussion qui était soit sarcastique, neutre ou sincère.

Suite à ces discussions, les chercheurs ont assignés leurs sujets à diverses tâches créatives afin de tester leur niveau de créativité.

oscar-wilde-sarcasme

Il est apparu que les personnes qui avaient été impliquées dans des discussions sarcastiques avaient surpassé celles dont les discussions étaient neutres ou sincères.

Ce qu’il est aussi intéressant de noter, c’est que cette meilleure performance s’applique autant aux auteurs qu’aux récepteurs de ces sarcasmes.

Francesca Gino, l’une des meneuses de l’étude, à son idée sur ce pouvoir créatif du sarcasme:

Pour créer ou décoder le sarcasme, l’auteur et le récepteur ont besoin de surmonter la contradiction (on appelle ce phénomène « distance psychologique ») entre ce qui est dit de façon littérale et le sens réel de la phrase. Ce procédé est facilité par notre faculté d’abstraction, qui en retour encourage la pensée créative.

C’est plutôt logique lorsqu’on y pense.

La pensée créative se construit dans l’abstraction. Pour imaginer quelque chose qui n’existe pas, envisager des solutions neuves, l’esprit doit en quelque sorte se détacher du concret ou de l’existant. Il doit s’éloigner d’une pensée terre-à-terre ou factuelle pour s’aventurer dans une réflexion aux contours moins définis.

Ainsi, les vertus créatives du sarcasme semblent être dues à la nature abstraite de celui-ci. Devoir séparer le sens littéral de celui sous-entendu actionnerait un processus mental dont l’interprétation éveillerait notre étincelle créative !

Et vous, êtes-vous un adepte du sarcasme ? Pourquoi ?

Recherches associées :

  • sarcasme
  • sarcastique
  • sarkasm
  • image sarcastique
  • le sarcasme

3 Réponses

  1. Emma

    Pas trop non, faire l’intellectuelle peut s’avérer des fois de ma moquerie pour quelqu’un qui ne vous suit sur le sujet et n’est pas à la même longueur d’onde
    Vous avez raison d’ailleurs plein de Français sont comme ça moi d’ailleurs des fois je dis que c’est pathétique !

    Répondre
  2. Kate

    Fan du sarcasme! C’est une belle arme pour se défendre et la preuve même de l’intelligence

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.