wendy-coach-creativiteJ’ai le plaisir d’accueillir dans les pages d’Out the Box Wendy Mélodie. Du haut de ses 21 ans, Wendy est déjà autrice, compositrice, professeure mais aussi autodidacte, passionnée et… créative. Coach en créativité, elle offre des conseils et réflexions sur son site web que je vous conseille d’aller visiter. Dans cet article, elle nous partage 3 conseils pour se motiver à créer quand l’envie n’y est pas.

 

Avez-vous déjà ressenti la sensation décourageante que malgré tous vos efforts, votre œuvre n’avance pas (ou pas assez vite) ? Que vous ne parvenez pas à atteindre vos objectifs ou à vous améliorer ?

Et alors, vous vous inquiétez, vous vous fatiguez, vous vous dévalorisez. Qu’est-ce qui cloche au fond ? Êtes-vous réellement fait pour créer ? Ou incapable de réussir quoi que ce soit, destiné à faire du sur-place toute votre vie et à voir vos rêves s’éloigner ?

J’ai une bonne nouvelle : la réponse à cette dernière question est NON !

Ce que vous vivez n’est pas un cas isolé, loin de là. C’est une traversée du désert que chaque artiste rencontre à chaque fois qu’il se lance dans son voyage créatif.

Durant l’écriture de mon roman, j’ai moi-même dû passer par ce sentiment douloureux et il m’a fallu du temps pour comprendre comment le surmonter et persévérer jusqu’à mon point final tant espéré.

Aujourd’hui, dans cet article, je tiens à vous partager les 3 solutions que j’ai découvert pour continuer à créer même quand on est démotivé.

Mais avant tout, pourquoi ne pas abandonner ?

• Parce-que vos rêves valent la peine de se battre
• Parce-que vous en avez trop fait pour y arriver et qu’il serait dommage de s’arrêter si près du but
• Parce-que vous ne voulez pas vivre dans le regret d’avoir fui le combat
• Parce-que vous pouvez le faire, vous pouvez atteindre votre cible

Vous voulez reprendre des forces ? Alors allons-y !

1) Ne pas se mettre la pression

Avant tout, et comme mentionné dans l’introduction, acceptez d’avoir des moments difficiles. Ce n’est pas grave et c’est même plutôt positif, car c’est là où on progresse le plus.

Lorsque vous passez par ces tourments artistiques, n’oubliez pas que justement ce n’est qu’une passe et que vous finirez par en sortir. Quel que soit le motif (problèmes personnels, fatigue, manque d’inspiration, ennui, déception ou autre), ce n’est pas définitif et il est important d’en avoir conscience.

Si vous vous mettez la pression pour continuer alors que vous n’avez pas la tête à ça, vous finirez par vous décourager entièrement.

Faîtes une pause, prenez l’air, changez-vous les idées, testez de nouvelles choses, entourez-vous d’autres artistes, inspirez-vous et éloignez-vous un peu de votre création. C’est la meilleure manière de revenir en forme et de la reprendre dans de bonnes conditions.

Créer, c’est donner 100% de soi-même, alors quand on est à court d’énergie, on va recharger ses batteries !

2) Ne pas perdre le rythme

Et que faire si vous voyez que votre motivation prend trop de temps à revenir ? Et si elle ne revenait jamais en fait ? Pas de panique, il y a un monde entre faire une pause et abandonner !

Dans le premier cas, vous partez pour mieux revenir; dans le second, vous ne revenez pas. Cette pause ne doit donc pas devenir une pause créative, mais une pause dans une création en particulier et cette différence est essentielle.

Continuez de créer, même un tout petit peu, même si ça n’a strictement rien à voir avec votre pratique artistique habituelle. Le tout est de créer pour ne pas perdre le rythme.

C’est ce qu’implique vraiment le fait de mener une existence créative au final. On travaille sur des projets qu’on peut changer au besoin, mais on ne change pas pour autant son mode de vie. Et si l’on revient sur un projet alors on reviendra toujours en tant que créateur.

Explorez votre créativité au-delà des limites de votre création, vous enrichirez ainsi cette dernière à votre retour.

3) Ne pas trop s’en demander

A présent, il est l’heure de s’y remettre ! Vous êtes prêt mais vous craignez de ne plus avoir assez de courage, de retomber dans une panne créative, de ne plus être capable de progresser efficacement, maintenant que vous avez eu ce passage à vide.

La question est : comment retrouver la motivation d’antan ?

Avancez doucement mais sûrement. Il ne sert à rien de se précipiter si c’est pour tomber à nouveau.

Un pas après l’autre. Fixez-vous des objectifs paliers. Par exemple, si votre but ultime est de terminer l’écriture de votre roman (comme c’était mon cas), commencez par terminer un chapitre ou une scène.

Visez petit, car petit à petit, on voit plus grand. En constatant chacune de vos petites réussites, vous reprendrez confiance en vous et retrouverez la motivation nécessaire aux grandes victoires.

En définitive, que retenir de cet article ?

Déjà, que vous avez tout intérêt à tirer profit de cette baisse de motivation et de celles qui viendront inévitablement à l’avenir. Ensuite, que ce n’est pas parce-que baisse de motivation il y a que vos rêves ne sont plus à votre portée.

Au contraire, ne baissez pas les bras, vous y arriverez à force de persévérance… et de créativité !

Une réponse

  1. Innover Malin

    Merci Wendy pour cet article. J’adhère complètement à l’idée que la créativité et l’innovation sont plus une affaire de rythme que de vitesse ! 🙂
    Laurent

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.