Antoine Lavoisier, le père de la chimie moderne, est connu pour cette célèbre citation :

« Rien ne se perd, rien ne se créé : tout se transforme ».

C’est particulièrement valable dans le domaine artistique. A une différence notable : ce qui est transformé devient alors création.

Là où il y a une idée, il y a un moyen de l’exprimer.

Ce principe, les artistes l’ont bien compris en exploitant sans cesse de nouvelles matières originales dans la création de leurs œuvres.

C’est d’ailleurs un aspect que j’ai souvent mis en avant sur Out the Box. Cette capacité qu’ont les créateurs à développer une vision et un projet artistique à partir d’objets du quotidien ou de matières insolites me fascine toujours autant.

Tout le matériel est là, sous nos yeux, attendant d’être transformé en quelque chose d’extraordinaire.

Cet article est là pour rendre hommage à cet extraordinaire talent d’imagination, d’inspiration et de créativité dont est capable l’esprit humain.

Let’s go !

1. Des sacs de chantiers

eden-project-polar-bear

Conçus pour transporter des déchets, les voici transformés en œuvres d’art.

Passés sous les mains expertes d’un artiste, ces sacs de chantiers tout ce qu’il y a de plus banal révèlent une beauté insoupçonnée. Ou comment exploiter l’art pour embellir le monde…

Cet ours blanc a été créé dans le cadre de l’Eden Project un complexe environnemental situé en Cornouailles.

2. Du cristal

bracelet-cristal

Un bracelet cordon femme en cristal

Bien qu’étant un matériau noble et déjà utilisé dans l’art, le cristal a sa place dans cette sélection. Pourquoi ? Parce qu’il résulte d’un processus de fabrication très complexe qui représente un art en lui-même, au delà des objets qu’il orne.

Il n’y a qu’à voir les somptueux lustres réalisés en cristal de Baccarat ou encore les bijoux confectionnés à partir de ce matériau pour s’en convaincre (collier, bracelet tendance, etc).

3. Du chewing-gum

Maurizio-Savini

L’artiste italien Maurizio Savini utilise le chewing-gum pour créer ses sculptures. On retrouve en filigrane toute la symbolique populaire liée à cette célèbre friandise, et du même coup la volonté de l’artiste à rendre ses créations accessibles au tout-venant.

Une démarche originale qui est peut-être née dans la tête de Savini à la vue d’un simple chewing-gum. Et la créativité et l’audace on fait le reste !

4. De la poussière

scott-wade

Utiliser la saleté pour créer, en voilà un autre beau symbole.

C’est le crédo d’artistes comme Scott Wade, qui utilise comme toiles des pare-brise de voiture recouvertes de poussières.

Une approche originale qui se joue des canons esthétiques traditionnels et vient les bousculer, pour le plus grand bien de l’Art… et de nos yeux.

5. Des crayons de couleurs

herb-williams-crayons-couleurs

… mais pas tel que vous l’imaginez. L’artiste Herb Williams utilise des crayons de couleurs non pas comme instrument mais comme matière même de ses créations.

Certaines d’entre elles (des portraits et des sculptures, pour la plupart) peuvent en contenir jusqu’à 250 000 !

Un travail impressionnant de méticulosité et une vision artistique à contre-courant, j’adore !

6. Des Smarties !

Prudence-Emma-Staite

Dans le même genre « pointilliste », on retrouve Prudence Emma Staite. Elle a choisit de détourner les célèbres dragées Smarties de leur usage premier pour les exploiter dans ses tableaux.

Où quand la gourmandise rencontre l’art…

7. Des magazines porno

jonathan-yeo

On trouve de tout dans cette sélection, y compris (et surtout) des méthodes de créations peu conventionnelles. Si le collage est une méthode bien connue des artistes, l’emploi de revues pornographiques à cet effet reste singulier.

Outre leur aspect humoristique et volontairement provocatrices (par exemple, il a réalisé ainsi le portrait de Georges W. Bush, un conservateur assumé), cette série de Jonathan Yeo est à voir comme une performance en elle-même.

Il y a en effet un acte de reconnaissance et de transformation qui se joue dans la perception du spectateur à mesure qu’ils se rapproche de l’œuvre. Ce qui, initialement, semble être une peinture tout ce qu’il y a de plus normale révèle sa singularité et son côté subversif à mesure qu’on y prête plus d’attention.

Clever !

8. Des Post-It

post-it-art

On reste dans le papier avec des portraits insolites à base de Post-It. Le fameux morceau de papier adhésif qu’on utilise comme pense-bête se mue en oeuvre d’art une fois passé par les mains (et l’imagination fertile) d’artistes… ou d’employés de bureau qui s’ennuient un peu trop dans les périodes d’activité trop creuses.

Des créations tout en nuances et un véritable travail de composition se dissimulent derrière ces assemblages plein d’originalité.

9. Une machine à écrire

Vous pensiez que la machine à écrire avait tiré sa révérence à l’ère du numérique ? Détrompez-vous ! Certaines personnes l’utilisent encore, mais sans doute pas comme vous l’imaginez…

C’est le cas de Keira Rathbone, une artiste londonienne qui créé d’étonnantes œuvres avec cet outil pas banal.

Je vous conseille la visite de son portefolio qui mérite le coup d’œil !

10. Des noyaux d’avocat

Pas la peine de vous frotter les yeux, vous avez bien lu. Si les artistes utilisant des aliments pour nourrir leur art est devenu assez commun avec le temps, Jan Campbell va un peu plus loin encore en utilisant seulement une partie de l’aliment en question.

Et on ne peut que s’incliner devant la qualité et l’originalité de ses sculptures, qu’il transforme ensuite en pendentifs.

Nous voici arrivés à la fin de cette sélection insolite, qui, je l’espère, vous aura convaincu qu’on peut créer à partir de n’importe quoi. Tant que l’inspiration est là, il ne tient qu’à vous d’en faire quelque chose à partir de ce que vous avez à disposition sous la main !

Des commentaires sur ce que vous venez de voir ? Exprimez-vous juste en dessous 😉

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.