Donner vie à des objets inanimés, repenser l’environnement urbain tout en donnant le sourire aux citadins : c’est le projet un peu fou d’un designer allemand, Timm Schneider.

Un peu frustré de ne pas pouvoir complètement assouvir son âme créative à son travail, l’homme a décidé de se lancer dans le street-art. Le graffiti ? Bien, mais trop limité. Plutôt que de recouvrir les murs de peinture, Timm a réfléchi à un moyen plus audacieux d’égayer sa ville.

Un peu de polystyrène, quelques feutres et l’homme créé des yeux qu’il va ensuite coller sur toutes sortes d’objets urbains. Pour le fun, mais pas que…

Un regard différent sur la ville

Baptisé Eyeball (signifiant « globe oculaire » mais aussi « zieuter », invitant ainsi les gens à voir ce qui les entoure d’un œil différent), le projet vise à donner à des objets inanimés l’aspect de créatures.

Ainsi, au lieu de marcher devant un objet sans y faire attention, l’artiste invite les passants à ralentir, le remarquer et voir leur environnement quotidien sous un nouveau jour. Si les personnes réagissent ainsi et sourient, Timm estime qu’il a remporté son pari.

« L’imagination gouverne le monde », affirmait Bonaparte. Ce n’est pas ce genre d’initiatives qui lui donneront tort. Et vous, que pensez-vous de ce projet ? Vos avis m’intéressent 😉

Pour découvrir d’autres de ses travaux, un petit tour sur le site de Timm Schneider s’impose.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.