Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part j’adore lire des biographies. Pas seulement de chanteurs d’ailleurs, même s’ils sont majoritaires dans celles que j’ai dévorées par le passé.

Ce type de récits est toujours très inspirant : découvrir le parcours, les errements et les enseignements qu’ont tirés ces gens de leurs vies est passionnant et porteur de sens.

Life, la biographie de Keith Richards (guitariste des Rolling Stones) ne fait pas exception à la règle. Le vieux pirate a eu une sacrée vie et il la raconte avec un franc-parler et un humour jouissifs. Bien sûr, sa vie est loin d’être exemplaire (après tout, on est en plein sex, drug & rockn’roll).

Mais le récit d’une vie exemplaire n’apparaîtrait-elle pas ennuyeuse et sans relief ? Je vous laisse en juger.

Une vie dédiée au Rock N’Roll

Je viens de finir la lecture du livre et franchement, je l’ai terminé à regret tant il m’a absorbé. Pourtant je n’ai jamais été un fan inconditionnel du groupe, ce qui me fait dire que c’est un bouquin qui peut parler à n’importe qui.

Ceux qui ont déjà entendu parler du personnage retiennent souvent deux choses de lui :

  1. « Ah oui, c’est pas le guitariste des Stones ? »
  2. « Il paraît qu’il se droguait tellement à une époque qu’il se faisait changer le sang régulièrement par des machines pour évacuer les substances de son organisme. »

Keith-Richards-smokingPour information, il met fin à cette seconde rumeur dans son livre (qui, de toute façon, était bien peu probable). Pourtant, limiter Keith Richards à ça serait dommage.

Life, c’est avant tout un récit contant une époque révolue ponctué de rencontres en tous genres (musiciens bien sûr, mais aussi écrivains, acteurs, réalisateurs et artistes divers). Avec un style très oral, K.R nous raconte sa vie avant les Stones, sa découverte de la musique (le blues notamment), les voyages, expériences, tensions dans le groupe et autres anecdotes croustillantes.

Surtout, cette biographie est riche en enseignements sur l’entretien de la créativité sur le long terme (50 ans de carrière, ça n’est quand même pas rien) !

Keith Richards et la créativité

Comme beaucoup d’artistes, Keith Richards évoque l’importance de capter toutes ces choses du quotidien (même les plus insignifiantes) pour les transformer en créations originales.

Il raconte ainsi comment, en compagnie de son acolyte Mick Jagger, il a créé certains des plus grands monuments du rock à partir de petits bouts de conversations entendues ici et là. Une formule bien tournée, un mot qui fait ’tilt’ et c’est l’étincelle qui allume le brasier. Ou encore comment parfois, bloqué sur certaines chansons, il finit par trouver LE riff ravageur dans son sommeil (ah, les pouvoirs du subconscient sur la créativité !).

jagger-richards-rolling-stones

Keith Richards et Mick Jagger, 50 ans entre amour fraternel et rivalités

Il insiste également à plusieurs reprises sur l’importance de se fier à son instinct, à laisser aller les idées naturellement, sans trop les intellectualiser. Morceau choisi :

« C’est l’un des trucs fabuleux de la composition de chansons : ce n’est pas une expérience intellectuelle. On peut évidemment avoir à se servir de son cerveau ici et là mais, au fond, c’est surtout la capacité à saisir des moments. »

Saisir les moments. Être curieux. Voir les choses autrement. Le mot est dit ! Chez Keith, l’inspiration et la créativité proviennent d’un ressenti, un besoin d’extérioriser des sentiments pour les transposer en création artistique.

Si cette modeste chronique vous a convaincue, vous pouvez vous procurer le livre de Keith Richards sur Amazon :

Encore un peu? Allez, un petit coup de Satisfaction, leur premier tube planétaire !

[youtube]http://youtu.be/qXcNQTa3zgs[/youtube]

Recherches associées :

  • keith richards
  • citation un des trucs fabuleux composition chansons rolling stones
  • keith richards life pdf download
  • livre keith richards my life
  • the life keith richards pdf

Une réponse

  1. Grégory @ Virtuose de la Vie

    Salut Jérémy,

    Merci pour cette chronique.

    C’est vrai que les artistes ont généralement plus de facilité à laisser parler leur créativité : ils sont bien plus souvent branchés dessus que les non-artistes !

    Ils accèdent facilement à des parties plus profondes de leur cerveau, là où se logent tous les trésors dont les humains sont capables !

    Je rajoute le livre à ma (déjà bien longue) liste de chose à lire !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.