L’imagination est une denrée précieuse. C’est elle qui se trouve à la source de tous nos projets, de toutes nos réalisations.

Cultiver son potentiel d’imagination est à mon sens essentiel pour vivre une vie riche, amusante et pleine de surprises. Ça a notamment beaucoup à voir avec le fait d’encourager sa spontanéité.

D’ordinaire, les premières années de la vie représentent l’âge d’or de notre esprit imaginatif. Puis vient la maturité, la crainte du regard de l’autre, les doutes et les préoccupations plus « sérieuses ». Chez beaucoup de gens, la fantaisie s’amoindrit dramatiquement.

C’est pour cette raison qu’aider les enfants à développer leur imagination est si important. Encore plus à une époque oú les distractions « passives » (télévision, films, jeux-vidéos sur console ou Internet…) on pris le pas sur les jeux recourant réellement à un effort d’imagination pur.

Comprenons nous bien: je ne critique pas ces distractions passives dans le fond car elles ont aussi du bon (détente, développement de la logique et de la stratégie, par exemple). Mais je pense qu’il est sain de trouver un juste milieu et de ne pas passer à la trappe les loisirs faisant intervenir l’imagination.

Voici donc quelques conseils pour les parents qui veulent garder des enfants à l’imagination fertile !

6 conseils pour libérer l’imagination de vos enfants

Imagination-enfant
Racontez-vous des histoires… ensemble !

Les enfants doivent conserver assez de liberté pour créer leur propres images, leurs propres « visions ». C’est ainsi qu’on les transforme en créateurs et non en simples consommateurs.

Éteignez la télé, et commencez à raconter une histoire à haute-voix. Chaque membre de la famille ajoutera une partie de l’histoire l’un après l’autre. Double avantage: vous participez à une activité qui renforce votre complicité avec vos enfants et faites travailler leur imagination en même temps!

« Et si »…

La technique que je vais décrire est souvent utilisée en matière de créativité, notamment lors de brainstorming (ou « séance d’idéation ») ou d’écriture créative. Vous pouvez parfaitement l’intégrer à votre séance de lecture à haute voix ou l’utiliser indépendamment, c’est comme vous voulez !

A intervalles réguliers, arrêtez-vous un instant et demandez à votre enfant ce qu’il ou elle pense qu’il va se passer ensuite. Posez-lui des questions en commençant par « et si? » Cela aura pour effet de titiller sa curiosité naturelle, de stimuler sa pensée divergente et de le faire s’imaginer des possibilités.

Exemple:

  • « Et si les pingouins pouvaient voler, où iraient-ils?
  • « Et si (tel personnage de votre histoire) choisissait de faire telle chose, que se passerait-il ? »
  • Etc.

D’une manière générale, encouragez votre enfant à se poser des questions hypothétiques. Ne vous inquiétez pas si vous n’obtenez pas de réponse; Amorcez la machine et laissez-le partir avec vous dans des conjectures.

De l’art !

Peignez, dessinez, modelez, construisez, sculptez ! Les expériences tactiles sont importantes, et laisser carte blanche aux jeunes enfants sur leur travail est crucial. Par exemple, ne forcez pas une tache jaune sur un dessin à être le soleil.

Laissez leur donner libre cours à leur fantaisie, ne leur imposez pas des idées figées au sein de leur espace créatif. Cela leur permettra de ne pas conformer leurs œuvres à vos attentes mais plutôt de les réaliser selon leur propre vision des choses.

citation-imagination

« Chaque enfant est artiste. L’imagination est le début de la création. »

Partagez avec eux vos passions

Embarquez vos enfants dans vos propres activités. Vous jouez d’un instrument? Essayez de jouer une mélodie familière et demandez à votre enfant d’imaginer les paroles. Votre truc, c’est plutôt la photo? Demandez à vos enfants de titrer vos clichés.

Vous pouvez adapter cette astuce à toutes sortes de hobbies, dans la limite du raisonnable. Évidemment, si vous êtes fan de taxidermie ou des marchés financiers, ça risque d’être plus compliqué 🙂 Le reste est une histoire… d’imagination 😉

Un saut au musée

Dans la série « d’une pierre deux coups », je voudrais le musée. Tout en s’instruisant, ils pourront aiguiser leur curiosité et faire travailler leur imagination avec votre aide. En parcourant les allées du musée et en admirant les expositions, prenez le temps de demander à vos enfants ce qui a inspiré l’artiste à peindre cette toile ou à sculpter ce marbre.

Cela les encourage aussi à interpréter la signification derrière chaque œuvre d’art, et peut les inciter à leur tour à créer leur propres œuvres.

La chasse au trésor

Voila une activité ludique et propice à l’imagination. Dites à votre fils/fille de prendre 15 mn pour faire le tour de la maison et de récolter 3 objets auxquels il/elle n’avait jamais fait attention auparavant.

Ces objets doivent se trouver dans des parties de la maison communes à tous et ne pas être fragiles.

Lorsque le temps est écoulé, votre enfant devra vous les présenter l’un après l’autre. Dans un 1er temps, votre rôle consistera à lui demander de raconter l’histoire de ces objets:

  • D’où ils viennent
  • De qui ils peuvent venir ou bien qui a pu les fabriquer
  • Pourquoi vous les avez achetés
  • Ce qu’ils représentent pour vous, selon lui/elle…

Vous pouvez évidemment poser toute autre sorte de question qui vous viendraient à l’esprit.

Une fois cette étape terminée, demandez-lui d’imaginer une histoire qui lierait ces 3 objets ensemble (à l’aide de mots ou de dessins, selon sa préférence).

Voilà, vous avez maintenant quelques pistes pour commencer à exciter l’imagination de vos enfants. N’hésitez pas à les mettre en pratiques, et revenez ici donner vos retours en commentaires !

Intéressé par le sujet de l’imagination et des enfants? Ces articles vont vous plaire:

Recherches associées :

  • jeu pour développer limaginaire enfant 4 ans
  • jeux qui fait travaille lumagination pour les 3 ans
  • Comment Aiguiser Limagination
  • travailler limagination de lenfant
  • Comment développer limagination dun enfant

Articles similaires

3 Réponses

  1. Fleur

    Merci pour ce bel article et l’élan vers lequel il nous pousse.
    Moi j’aime rentrer dans les délires de mon petit de 3 ans. Quand il me raconte qu’il est dans son bateau et qu’il aimerait que je le rejoigne pour manger de la soupe perché dans son lit en train de tenir un bol imaginaire… je ne peux que sauter sur l’occasion pour jouer moi aussi à être un moussaillon imaginé!

    Répondre
  2. Emma

    Il faudrait d’ores et déjà leurs consacré plus de temps à nos enfants, car avec la vie qu’on mène surtout si les deux parents travaillent, c’est dur de mettre en pratiques toutes ces stratégies !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.