C’est un fait que j’ai souvent soutenu ici: les enfants sont naturellement doués pour penser hors des sentiers battus. Parce-qu’ils sont moins « formatés » que les adultes, moins en prise avec les conventions, ils disposent d’une pensée plus pure que la nôtre.

Parfois, une logique différente permet d’aboutir à des solutions inédites. C’est un principe reconnu en matière de créativité et d’innovation.

enfants-creatifs
J’ai tiré ces quelques anecdotes d’un sujet publié sur Quora, un excellent site de questions/réponses américain que je vous avais déjà présenté dans cet article. J’espère qu’elles vous inspireront pour vos propres réflexions !

Maintenant, j’aimerais m’adresser aux parents qui lisent cet article. Je serais vraiment heureux que vous preniez quelques minutes pour, vous aussi, partager une anecdote de ce type aux lecteurs d’Out the Box.

Merci d’avance à ceux qui le feront 😉

7 beaux exemples de logique enfantine

1. J’essayais de voir si ma fille, qui devait avoir 4 ou 5 ans, était pessimiste ou optimiste. J’ai donc versé un demi verre d’eau et lui ai demandé: « dirais-tu que le verre est à moitié plein ou à moitié vide ? »

Sa réponse: « ça dépend si tu le bois ou si tu le remplis. »

Elle est à présent adulte, enseignante en école primaire et adorée des enfants à qui elle fait la classe.

__________________________________________________________

2. C’est arrivé lorsque j’enseignais les fractions à un élève dans une ONG (Organisation Non Gouvernementale).

Je lui ai demandé: « comment sers-tu 3 pommes à 4 personnes », en m’attendant à ce qu’il me réponde 3/4 de pommes par personne.

Après une brève pause, l’enfant a répondu: « je ferais du jus de pomme et en servirais un verre à chacun. »

Même si ça n’était pas la réponse que j’attendais, j’étais impressionnée.

J’ai appliqué l’approche de l’enfant pour résoudre une tâche difficile de programmation plus tard dans la journée.

___________________________________________________________

3. Quand ma fille avait quatre ans, nous regardions un programme pour enfants sur une chaîne commerciale.

Pendant les pauses, toutes les pubs concernaient les habituels jouets pourris survendus par des enfants insupportablement mignons sur fond d’atroces jingles entièrement chantés. Au cours de, disons, 20 minutes il y avait eu trois programmes de cinq minutes et quatre ou cinq pubs entre chacun d’eux.

Inquiet par le fait qu’elle pourrait vouloir tout (ou au moins une partie) des marchandises qu’on essayait de nous refourguer, je lui ai demandé « tu aimerais avoir un des jouets présentés dans ces publicités? »

enfant-reveur
Elle se tourna vers moi et me dit: « Non, je ne pense pas. Ils ne doivent pas être super s’ils essayent à ce point de dire aux gens de les aimer ».

__________________________________________________________

4. Il y a quelques années, alors que j’enseignais à une classe d’enfants de 5 et 6 ans, un gamin est venu me voir et m’a demandé de jouer à Montre et Raconte (un jeu consistant à ramener des objets et à en parler à la classe). Il m’a montré une sucette encore emballée.

Puis il nous a dit qu’il avait pris cette sucette à une galerie d’art, lors d’une exposition qui mettait à disposition un tas de sucettes sur un présentoir. L’idée de l’artiste était que n’importe qui pouvait venir et simplement prendre une sucette.

Quelques-uns des enfants m’ont alors complètement soufflé en tenant un débat intense pour savoir si, oui ou non, une telle chose était vraiment de l’art. C’était comme s’il avait été 3 heures du matin et que nous avions des verres de vin à la main. C’était incroyable. Je me suis juste assise, émerveillée par la profondeur de leur discussion.

Mechanic-head
Et alors, un petit gars a dit (et gardez à l’esprit qu’il n’avait que 5 ans):

« Je continue à me demander si c’est toujours de l’art quand toutes les sucettes ont été prises et que ça redevient un présentoir vide ».

_______________________________________________________

5. J’étais en train de dire au revoir a des enfants au collège dans lequel j’étais volontaire. Pour me rappeler d’eux, je leur ai donné un morceau de papier et leur ai demandé d’écrire la chose la plus importante qu’ils aient apprise dans leur vie.

J’ai eu des choses du genre: « j’aime le shopping », « la vie est injuste… »

Une m’a particulièrement frappée: « le but de la vie est de changer le fini en infini. »

En effet, nous avons tous des ressources limitées comme le temps et il ne tient qu’à nous de le convertir en quelque chose qui durera toujours. Sa sagesse m’a terrassé.

J’ai toujours ces feuillets dans mon album.

_______________________________________________________

6. Un physicien que j’ai rencontré un jour m’a raconté qu’il avait demandé à son fils de 6 ans de s’imaginer debout au sommet d’une grosse boule dans l’espace.

enfant-curieuxEnsuite, il lui a dit de regarder une personne de l’autre côté de cette boule, à son opposé, complètement renversée par rapport à lui. Il a demandé à son fils si cette personne à l’envers par rapport à lui tomberait de la boule.

Le garçon y a réfléchit et a dit: « si l’autre personne me regarde, il voit mes pieds, et je suis à l’envers par rapport à lui. Si je ne tombe pas, alors il ne tombe pas non plus. »

_______________________________________________________

7. Je conduisais en compagnie de mon fils qui était en école primaire à l’époque. A un moment, je lui ai fait remarquer une femme particulièrement séduisante et il m’a rappelé que j’étais marié.

Je lui ai répondu que ce n’est pas parce-que j’ai commandé que je ne peux plus regarder le menu. Il a pris le temps de réfléchir à cette logique et, après un moment, a répliqué: « Papa, une fois que tu as commandé, ils reprennent le menu. »

Recherches associées :

  • anecdote enfant
  • anecdote enfant 1 ans
  • anecdote illustrer
  • chercher anecdote enfant
  • yhs-fh_lsonswrow

Articles similaires

3 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.