On pourrait croire que ce très court roman (à peine une centaine de pages) est destiné a un jeune public. En réalité il s’adresse à tout un chacun, et c’est sans doute aussi la signification de la dédicace qui précède le récit.

Celle-ci annonce en effet la couleur : « Au véritable Jonathan Livingston, qui vit en chacun de nous ».

livre-jonathan-livingston-goeland

Car l’histoire de Jonathan Livingstone n’est rien d’autre qu’une métaphore de ce à quoi aspire un esprit libre. C’est le désir de se dépasser, le refus d’une condition imposée par la Nature.

Avec un peu d’imagination on pourrait dire que le message de ce livre transparaît jusqu’au nom du personnage, qu’on peut interpréter comme un jeu de mots (livingston = pierre vivante, soit une chose immuable qui transcende sa condition).

C’est quoi l’histoire ?

Le texte de présentation du livre résume à merveille le pitch de l’histoire :

« Il s’agit d’une fable sur le fait de tirer le meilleur parti de nos vies, même si nos objectifs sont contraires aux normes de notre tribu ».

Voici ce que je peux en dire sans non plus révéler toute l’histoire.

jonathan-livingston-le-goelandJonathan Livingston le Goéland raconte l’histoire d’un oiseau qui s’ennuie ferme avec ses congénères, dont la seule préoccupation est les querelles quotidiennes pour la nourriture.

Passionné pour le vol, il s’entraîne et apprend tout ce qu’il peut sur ce sujet jusqu’à ce que, finalement, son refus de se conformer aux normes de ses semblables entraîne son expulsion de la tribu.

Rejeté par les siens, il continue néanmoins à apprendre et à se perfectionner. Loin de tout, il fera alors la connaissance d’autres individus qui comme lui pensent en dehors des sentiers battus. Il sera alors conforté dans l’idée qu’il est essentiel de chercher à s’améliorer et à poursuivre ses rêves.

Morceaux choisis…

« Un jour, Jonathan Livingstone le Goéland, tu apprendras que l’irresponsabilité ne paie pas. La vie, c’est peut-être pour toi l’inconnu et l’insondable, mais nous, nous sommes mis au monde pour manger et demeurer vivants aussi longtemps que possible !

Un goéland jamais ne réplique au Grand Conseil, pourtant la voix de Jonathan s’éleva :

Irresponsabilité ? Mes frères ! s’écria-t-il, qui donc est plus responsable que le goéland qui découvre un sens plus noble à la vie et poursuit un plus haut dessein que ceux qui l’ont précédé ? Mille années durant, nous avons joué des ailes et du bec pour ramasser des têtes de poisson, mais désormais nous avons une raison de vivre : apprendre, découvrir, être libres ! Offrez-moi seulement une chance de vous convaincre, laissez-moi vous montrer ce que j’ai découvert… »

***

« C’est étrange. Les goélands qui, par amour du voyage, méprisent la perfection ne vont, lentement, nulle part. Ceux qui, par amour de la perfection, oublient le voyage peuvent instantanément aller n’importe où.« 

Pourquoi vous devriez le lire ?

Je vois de nombreuses raisons de lire ce petit ouvrage.

Premièrement, c’est un classique de la littérature américaine (c’est toujours bon pour la culture générale). En plus, ça n’est vraiment pas une lecture exigeante : le style d’écriture est simple et le livre ne comporte pas beaucoup de pages (124 pages pour l’édition J’ai Lu).

Mais surtout, si vous lisez Out the Box c’est que vous êtes intéressés par l’ouverture, la liberté d’esprit, la pensée non-conformiste et l’amélioration de soi.

Or, ces préoccupations sont justement les pierres angulaires de cet ouvrage. En effet, la quête de Jonathan est avant tout celle de l’apprentissage, l’accomplissement de soi et le partage des valeurs qu’il a acquises.

Pas étonnant donc que ce livre soit souvent conseillé aux personnes engagées dans une démarche de développement personnel.

Pour conclure, j’ajouterai que le récit délivre un message simple dans un style qui nous ramène un peu en enfance. Et parfois, retrouver son âme d’enfant ne fait pas de mal!

Une pensée aussi pour l’auteur, Richard Bach, qui a subit un accident d’avion début septembre alors qu’il était aux commandes. D’après ce que j’ai pu lire, il semble heureusement se remettre de ses blessures.

Si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à partager en commentaires l’effet qu ‘il a eu sur vous !

Sinon pour acheter le livre, c’est par ici :

Recherches associées :

  • jonathan le goeland
  • histoire de jonathan livigston le goelan
  • questions sur johnatan le goeland
  • question sur jonathan levingston le goeland
  • livre Jonathan Livingston le Goéland fiche de lecture

Une réponse

  1. Jean-Claude

    Effectivement, tirer le meilleur parti de sa vie est un sujet qui m’est cher et me passionne. Ce livre a l’air de toute beauté

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.