humanite-connectee-six-degresAvez-vous déjà expérimenté cette curieuse coïncidence de rencontrer par hasard une personne qui connaît l’une de vos relations (ami, parent ou collègue) ? En réalité, la coïncidence en question n’est peut-être pas aussi fortuite que vous ne le pensez…

En réalité, tout s’explique par une notion que l’on appelle la loi des 6 degrés de séparation.

Celle-ci veut que chaque personne soit liée à une autre par l’intermédiaire de 6 personnes au maximum, et ce au niveau planétaire !

Cela pourrait paraître un peu fantaisiste lorsqu’on sait que l’humanité a dépassé il y a peu la barre des 7 milliards d’individus. Et pourtant, la théorie a été prouvée à plusieurs reprises par des études.

 Une théorie prouvée par la technologie

Par exemple, deux chercheurs du géant informatique Microsoft ont réalisé une étude dont ils ont livré les résultats (surprenants !) en 2008. Leur recherche portait sur l’analyse de 30 milliards de conversations effectuées par 180 millions d’utilisateurs du service de messagerie instantanée de l’entreprise, Live Messenger.

Ils ont fait le constat qu’il fallait en moyenne établir des connexions avec 6,6 personnes différentes avant de pouvoir parler à une personne qui n’est pas dans sa liste de contacts. Dans 78% des cas, il faut seulement 7 contacts intermédiaires avant d’aboutir sur une personne qui connaît de près ou de loin à une de nos relations.

L’un des chercheurs a déclaré :

C’est vraiment très surprenant. Il semblerait que l’humanité ait une connectivité sociale constante. Si les gens ont toujours eu l’impression d’être proches, nous avons démontré à grande échelle que cette idée était bien plus qu’un mythe urbain.

Internet réduit encore l’écart !

six-degres-connections-facebook

Plus fort encore, ces 6 degrés de séparation se réduisent encore plus depuis l’avènement d’Internet et plus particulièrement des réseaux sociaux. Une étude menée sur environ 720 millions de membres de Facebook et 69 milliards de liens d’amitié a non seulement confirmé mais même diminué la théorie, qui datait de 1929.

Leurs auteurs affirment en effet que 99,6% des membres du site de Mark Zuckerberg peuvent se connecter à une de leurs relations en passant par 5 membres de leur réseau. Pour 92% d’entre eux, cela peut même se faire grâce à seulement 4 relations ce qui ramène le chiffre à 4,74 personnes au lieu de 6.

Tout cela, toujours à l’échelle planétaire. Si l’on ramène cela à la proportion d’un pays, l’écart n’est plus que de 3 personnes !

Quand on connaît le nombre de réseaux sociaux qui existent aujourd’hui, il y a fort à parier que ce nombre est surement encore plus bas aujourd’hui !

Recherches associées :

  • livre 6 degré de separation
  • Que signifie la loi des 6 degrés de séparation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.