Peu de gens ont déjà entendu parler de Storm Thorgerson. Pourtant, cet homme est un des piliers fondateurs de l’art dans le domaine musical. A la fois photographe, réalisateur et graphiste, cet anglais d’apparence simple et débonnaire à côtoyé les plus grandes légendes du rock n’roll… Rapide biographie d’un artiste hors du commun.

Une vie au service de la musique

storm-thorgersonStorm Thorgerson est né en 1944 à Dartford, en Angleterre (comme un certain Keith Richards). Dans sa jeunesse, il rencontre Rogers Waters et Syd Barrett (du groupe Pink Floyd) à l’école. Il étudie ensuite l’anglais et la philosophie à l’université avant d’obtenir un master en art du film et de la télévision au Royal College of Art.

Sa carrière d’artiste débute par accident. Peu de temps avant qu’il soit diplômé, Pink Floyd termine son second album intitulé A Saucerful of Secrets. A l’origine, un de leurs amis devait créer pour eux la pochette du disque mais il abandonna le projet. Bien qu’il n’ait aucune expérience en arts plastiques ou en graphisme, Storm se porte volontaire pour prendre en charge le projet.

Avec son ami Aubrey Powell, il fonde en 1968 le studio d’arts graphiques Hipgnosis, spécialisé dans la photographie créative pour les pochettes d’albums. Beaucoup de celles créées par le studio le furent avant l’avènement des logiciels de conception avancés. A l’époque, ils utilisaient donc principalement la photographie, la peinture et la sculpture.

Un pionnier du cover art

« Écoutez. Écoutez encore. Discutez avec le musicien. Écoutez. Lisez les paroles. Écoutez vos collègues. Parlez avec vos collègues. Griffonnez des notes. Écoutez encore. Parlez. Faites des croquis. Gribouillez. Affinez vos esquisses, jusqu’à ce que l’idée / vision devienne consolidée. Illustrez avec plus de soin et de métaphores et présentez au musicien … »

En 40 ans de carrière, Thorgerson a collaboré avec de nombreux groupes et artistes. Pink Floyd, Led Zeppelin, Muse, The Mars Volta, Peter Gabriel, Genesis, The Cranberries et bien d’autres encore… Tous ont voulu avoir l’empreinte de Storm sur leurs œuvres.

affiche-albums-pink-floyd

Poster reprenant les célèbres pochettes d’albums de Pink Floyd, par Storm Thorgerson

Et cela est  compréhensible : c’est un artiste incroyable. Il faut savoir qu’il n’utilise les outils informatiques que pour embellir les images : il ne réalise (presque) jamais aucun montage. Ainsi, pour l’album A Momentary Lapse of Reason de Pink Floyd, il n’a pas hésité à disposer plus de 700 lits d’hôpital sur une plage du Devon, en Angleterre !

A-Momentary-Lapse-Of-Reason

Même après la séparation du collectif Hipgnosis en 1983, il continue de mettre sa créativité au service du 4ème art. La jeune génération d’artistes à succédé à l’ancienne, et le vieux briscard de l’album cover art est toujours autant sollicité.

René Magritte, une influence majeure

Très inspiré par le travail du peintre Magritte, il partage avec lui un certain goût du surréalisme : « les objets sont souvent mis en dehors de leur contexte dans de grands espaces qui sont mis en évidence par leur rareté et leur beauté. »

Il apprécie également que Magritte se préoccupe moins de la technique que des idées en donnant la part belle à l’originalité et au décalage.

Comparatif-Magritte-Thorgerson

Mais pour comprendre d’où Storm tire son inspiration, le mieux est encore de lui laisser la parole :

Je suis allé à l’école de cinéma et je pense que je suis très influencé par le film, dans le sens ou j’essaye d’obtenir de la grandeur, de l’ampleur à l’image afin de refléter la musique. Je pense que les peintres et les photographes que j’aime ont tous eu une influence. J’admire Kandinsky, Magritte, Ernst, Van Gogh et Dali, dans une certaine mesure. Des photographes aussi, comme Bill Brandt, Edward Weston, Ansel Adams et Man Ray. Mais ça a beaucoup à voir avec le fait de grandir dans le  Cambridge des années 60, une époque de changements en Angleterre.

Le cœur du problème est d’essayer de représenter la musique. Essayer de trouver un moyen de traduire l’audio en une image ou un dessin. Mais les images proviennent de différents endroits.

Houses of the Holy (ndlr : album de Led Zeppelin), par exemple, provient d’un livre intitulé Childhood’s End (Les enfants d’Icare, en français) par Arthur C Clark. Dark Side of the Moon (album phare de Pink Floyd) vient d’un phénomène naturel. Absolution de Muse vient d’un livre pour enfants de Maurice Sendak. »

Pour en savoir plus…

Plusieurs livres basés sur le travail de Storm Thorgerson ont été publiés. Parmi eux, on trouve l’excellent Taken by Storm: The Album Art of Storm Thorgerson que je vous conseille chaudement si le personnage vous intéresse. Des expositions lui ont été consacré ainsi qu’un documentaire (pas encore sorti officiellement) intitulé Taken by Storm: The Mind Movies of Storm Thorgerson and Hipgnosis.

Recherches associées :

  • poster pink floyd
  • storm thorgerson
  • pink floyd poster
  • affiche pink floyd
  • pink floyd

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.