Il fut un temps où le lancement d’un site e-commerce nécessitait beaucoup de temps et de ressources.

Les entrepreneurs en herbe devaient en effet s’entourer de professionnels du web pour assurer le succès de leur business en ligne. Développeurs pour le code du site et de ses fonctionnalités, graphistes pour tout l’aspect design, etc.

Aujourd’hui,  la donne a complètement changé.

Toute personne ayant une idée, un ordinateur portable et une chaîne d’approvisionnement peut créer sa propre entreprise en ligne en quelques heures. Cependant, réussir dans cette entreprise est une autre paire de manches. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devrez mettre en œuvre une stratégie solide.

En résumé, faire du e-commerce facilement : oui, c’est possible. Cela ne vous dispense pas de suivre quelques étapes de base et d’éviter certaines erreurs. Voici les 4 étapes que vous devez suivre pour créer votre propre entreprise de e-commerce et la mettre sur la voie du succès !

1. Décidez de votre niche et de votre modèle

C’est en fait la partie la plus difficile, mais aussi la plus importante, lors de la création d’un business e-commerce. Cela peut être difficile car les options concernant les niches de produits ainsi que les modèles d’affaires sont pléthoriques.

Par exemple, vous pouvez tenter votre chance dans une niche bien établie avec beaucoup de demande, mais aussi beaucoup de concurrence. Ou bien, vous pouvez décider d’opter pour une niche plus restreinte avec beaucoup moins de concurrence.

La clé du succès consiste à résoudre un problème auquel sont confrontés les consommateurs, car ceux-ci achètent des solutions avant des produits. Et ensuite, il faut que ce que vous fournissez ne soit pas (ou peu) disponible auprès d’autres fournisseurs. (ou alors, le proposer via un modèle qui n’existe pas encore).

Lorsque Zappos a commencé à vendre des chaussures en ligne, son originalité consistait à offrir des retours gratuits pour éliminer la principale barrière liée à l’achat de chaussures en ligne. Résultat : leur business a rapidement cartonné !

Par conséquent, l’étape la plus critique dans le choix d’une niche est de commencer par évaluer l’intérêt des consommateurs. Quant à votre modèle commercial, vous avez également plusieurs options :

  • Vendre des produits sur votre propre site web, ce qui a le grand avantage de vous permettre de conserver l’essentiel de vos bénéfices.
  • Vendre par l’intermédiaire d’eBay ou d’une autre plateforme en ligne pour profiter d’un accès à un plus large panel de consommateurs. Dans ce cas, vous devrez partager une partie des bénéfices générés avec la plateforme en question.
  • Vous pouvez également choisir entre différentes méthodes de stockage. Une option populaire consiste à opter pour le dropshipping, qui consiste à vendre des produits avec le fournisseur qui envoie les commandes directement à vos clients. Tout ce dont vous avez besoin, ce sont des photos, un site web et un moyen de traiter les paiements. Vous économisez de l’argent en évitant les frais d’expédition, de stockage et d’entreposage.

D’autres options consistent à vendre des produits de marque privée ou à vendre des produits que vous produisez. Une option de plus en plus populaire consiste à acheter des produits en Chine en gros, puis à les vendre avec une marge sur votre propre boutique en ligne ou par l’intermédiaire d’une plateforme de vente.

L’une des façons de découvrir des opportunités de vente consiste à utiliser un outil de recherche de mots clés comme le planificateur de mots clés de Google et son outil Trends.

Vous devriez également lancer une recherche sur les mots-clés découverts pour voir combien de concurrents apparaissent. Vous pouvez ensuite analyser plus en détail votre concurrence en utilisant un outil comme SimilarWeb, par exemple.

Une fois que vous avez trouvé une niche dans laquelle vous pensez avoir une chance de réussir, commencez à étudier les éléments commerciaux qui contribuent au succès, comme les marges et la logistique.

2. Créez votre entreprise et votre nom de domaine

Une fois ces étapes préliminaires (mais essentielles) accomplies, il est maintenant temps d’officialiser votre entreprise et de lui donner un nom. Vous devez également acheter un nom de domaine qui reflète votre activité.

L’enregistrement d’un nom de domaine est extrêmement simple, peu cher et rapide. Notez que chaque nom de domaine ne peut être utilisé que par une seule personne ou une seule entreprise. Achetez ensuite toutes les variantes, de sorte que vous possédiez le .com, le .org, le .net, etc.

La dernière chose que vous voudriez, c’est de consacrer du temps et de l’argent à la création d’un site pour que quelqu’un vienne ensuite vous voler une partie de votre trafic lorsque les utilisateurs saisissent la mauvaise variante et atterrissent chez un concurrent. Toutes les variantes doivent pointer vers votre domaine principal.

3. Choisissez un logo et une palette de couleurs

Avant de commencer à construire votre site Web, il est fortement conseillé de bâtir une image de marque en amont. Cela commence par réfléchir à votre logo, ses couleurs ainsi que d’autres éléments de marque tels que l’emballage, l’étiquetage, la typographie…

Votre logo devra corresponde à votre secteur d’activité avant tout et rester attractif quel que soit le format (y compris en noir et blanc). Si vous débutez et que votre budget est limité, sachez que vous n’avez pas besoin de dépenser des centaines d’euros pour faire appel à un designer professionnel.

Il existe sur le marché de nombreux outils faciles à utiliser qui vous permettent de créer un superbe logo en quelques minutes. Certains graphistes proposent également leurs prestations à des prix d’appel sur des plateformes type 5euros.com.

Cette solution peut vous permettre d’obtenir un logo professionnel à peu de frais. Pensez-y !

4. Choisissez une plateforme

Si vous vous sentez courageux et que vous avez des notions de codage web, vous pouvez toujours créer votre site web sur une plateforme de e-commerce.

Celles-ci offrent une architecture de site e-commerce prête à l’emploi que vous n’avez « plus qu’à » personnaliser. Autre avantage : vous pourrez héberger votre site sur vos propres serveurs et ainsi avoir plus de contrôle.

Les CMS (ou systèmes de gestion de contenu) comme WordPress vous dispensent de savoir coder. Les plugins (des modules complémentaires qui permettent d’accroître les fonctionnalités) permettent d’enrichir les possibilités de votre site très facilement et rapidement.

Un plugin important et indispensable au démarrage de votre activité commerciale est celui permettant d’afficher un panier d’achat, vos produits et d’intégrer des méthodes de paiement.

Conclusion

Maintenant que vous avez tout mis en place, vous êtes prêt à commencer à faire de la publicité pour votre entreprise et à trouver des clients.

La seule façon de s’améliorer dans ce domaine est d’apprendre constamment et de ne pas craindre des échecs de temps à autre.

Lancer un site e-commerce est une aventure formidable qui peut vous apporter beaucoup, avec un investissement initial qui relève davantage de l’énergie que vous y mettrez que de l’argent que vous placerez dedans.

Bonne chance !

Et vous, quels conseils pouvez-vous ajouter à ceux de cet article pour aiguiller les e-entrepreneurs en herbe ? Partagez votre expérience en commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.