Voyager dans le temps est depuis longtemps un rêve qu’à l’être humain. Imaginez! Pouvoir assister à des moments historiques de l’histoire, être spectateur de son propre passé ou encore explorer les merveilles du futur…

Le thème du voyage temporel est si porteur que le monde du divertissement (littérature, bd, cinéma…) s’y est largement intéressé. On se souvient tous du docteur Emmet Brown, alias « Doc », qui accompagne les aventures de Marty McFly dans la saga Retour vers le futur !

retours-vers-le-futur

« 88 miles à l’heure, Marty ! »

Les physiciens et les philosophes se sont également beaucoup penchés sur le sujet. Ils se sont interrogés sur les effets théoriques des voyages à la vitesse de la lumière ou encore aux paradoxes logiques qui naitraient d’un voyage dans le temps.

Voici donc un tour d’horizon des différents thèmes liés aux voyage spatio-temporel !

La 1ère mention d’un voyage temporel

C’est Merlin l’Enchanteur qui, pour la première fois dans la culture, pratique les sauts dans le temps. Dans le cycle arthurien des Chevaliers de la Table Ronde, il a le pouvoir de visiter le passé comme le futur. Précisons que les Celtes croyaient possibles ce type d’explorations du temps et de mondes parallèles à partir d’endroits spécifiques (tombes, tertres…).

La dilatation du temps

Albert Einstein a conçu la théorie de la relativité restreinte en 1905 et finalisé celle de la relativité générale 10 ans plus tard. Ces théories admettent la possibilité que le temps puisse se dilater et produire, en définitive, les mêmes effets qu’un voyage dans le temps.

De ces dilatations découlent certains paradoxes, comme celui qui suit.

Le paradoxe des jumeaux

Ce paradoxe fut présenté en 1911 par Einstein. Il imagine deux frères jumeaux nés sur Terre, dont l’un voyagerait dans l’espace quasiment à la vitesse de la lumière tandis que l’autre resterait sur Terre. Selon sa théorie de la dilatation du temps (relativité restreinte), l’individu envoyé dans l’espace rentrerait sur Terre plus jeune que son jumeau car la durée du voyage serait moins importante pour lui que pour son frère « terrien ».

Cette théorie a fait l’objet d’expérimentations qui ont confirmé l’idée d’Einstein.

Le paradoxe du grand-père

Le paradoxe du grand-père a été décrit pour la première fois (dans cette forme exacte) en 1943 par l’écrivain de science fiction René Barjavel. Dans son livre Le Voyageur Imprudent ce dernier expose le paradoxe suivant:

Supposons qu’un homme ait remonté le temps et tué son grand-père biologique avant que ce dernier ait rencontré la grand-mère du voyageur. En conséquence, l’un des parents du voyageur (et par extension le voyageur lui-même) n’auraient jamais été conçu.

Cela signifierait qu’il n’aurait pas voyagé dans le temps, que le grand-père serait donc encore en vie, et le voyageur aurait été conçu lui permettant de voyager dans le temps et de tuer son grand-père. Dur à suivre, n’est-ce pas ? En effet, chaque possibilité semble impliquer sa propre négation comme une sorte de paradoxe logique.

voyages-dans-le-temps

Les paradoxes des voyages dans le temps…

L’Espace-Temps

Le temps est une mesure du changement qui prend place dans ce que nous appelons l’espace. La série de changements qui constituent nos vies se passe dans le temps et dans l’espace.

Le mot « espace-temps » est notre fusion des deux concepts en un seul continuum: trois dimensions spatiales plus une quatrième dimension du temps. Bien que nous ayons la capacité de contrôler notre expérience des trois premières dimensions (hauteur, largeur et profondeur), nous ne semblons pas avoir la possibilité de naviguer, manipuler ou contrôler notre expérience du temps (même si selon la physique, il s’agit d’une dimension comme les autres).

Pour les êtres humains, le temps semble être une voie à sens unique avec une limite de vitesse assez stricte !

Les passages / trous de vers

Les trous de vers, aussi connus sous le nom de ponts d’Einstein-Rosen, se réfèrent à d’hypothétiques tunnels présents dans l’espace et causés par de très lourdes masses (ex: étoiles ou planètes).

Ces masses exercent une pression sur deux points de la structure de l’espace.

Des théories avancent que ces tunnels pourraient être utilisés pour voyager dans le temps et l’espace. Pour mieux comprendre, imaginez l’espace comme une couverture tendue entre deux personnes. Si quelqu’un jette une balle sur la couverture, elle roulerait vers le centre et formerait un creux. Maintenant, si l’on place deux couvertures parallèles et proches l’une de l’autre, la pression provoquée par la balle qui se trouve sur la couverture du dessus ferait en sorte que les deux couvertures se toucheraient.

Appliquée à l’espace, ce point où la masse déforme l’espace / temps formerait alors un tunnel, appelé trou de ver. On pourrait alors utiliser ces trous de vers pour voyager à travers le temps, mais aussi pour atteindre des endroits éloignés de l’univers beaucoup plus rapidement.

trous-de-ver

La preuve, même Mc Gyver l’a déjà fait…

La machine à voyager dans le temps

Le LHC. Il s’agit du plus grand accélérateur de particules au monde. L’énergie du LHC pourrait ainsi tordre le temps à tel point que celui-ci finirait par se recourber sur lui-même. Ces boucles temporelles devraient permettre en théorie de revivre des évènements du passé. Le LHC serait capable de créer de tels trous de vers et des courbes temporelles.

Mais en réalité, bien des obstacles s’opposent encore à rendre cela possible. La taille des particules pouvant se déplacer dans les trous, l’énergie nécessaire ou encore la difficulté de maintenir ouverte l’entrée du trou en font partie.

Et vous, avez-vous déjà rêvé de voyager dans le passé ou dans l’avenir ? Qu’est-ce que vous y feriez ?

Bonus:

Un documentaire de 42 mn qui explore le thème du voyage spatio-temporel. Très intéressant !

Recherches associées :

  • voyage dans le temps
  • théorie voyage dans le temps
  • https://www out-the-box fr/voyage-temps-les-differentes-theories/
  • voyage dans le temps video
  • voyage dans le temps théorie

Articles similaires

4 Réponses

  1. BylethMurmur

    Pour ma part, je pense que ce n’est pas directement possible de voyager dans le temps mais surtout faire revenir en arrière chacune des particules composants l’élément allant à une vitesse supérieur à celle de la lumière.

    Par exemple si on envoie un verre cassé dans une capsule à une vitesse 5fois plus vites que la vitesse de la lumière pendant 1an, alors chacune des plus petites particules composant chacun des atomes auront (si on considère qu’il y a une question de problème du à l’augmentation de la température dû à la vitesse ou les impactes sur violent créé par la vitesse et la force de gravité de la capsule sur le verre qui ainsi infime qu’elle soit aura une incidence sur cette vitesse) individuellement un changement les remettant à 5ans avant leur états. Cependant le verre en lui même ne se reformera pas et aura juste des « atomes » plus neuf. Ceci n’aura donc pas de réel incidence sur le verre. Cependant on pourrait avoir un phénomène inverse à la radiation encore inconnu pour les atomes.

    En tout cas le changement ne viendrait pas de l’ensemble extérieur du phénomène (ce qui n’est pas dans la capsule c’est à dire sur le monde) mais intérieur (c’est à dire le verre et la capsule). Pour revenir dans le temps dans un espace donné, il faudrait que les actions de cause à effet soit inversé. C’est à dire que si on balance un verre qui se trouve dans notre main part terre puis que l’ensemble des éléments aille à une vitesse supérieur à la vitesse de la lumière alors il faudrait que l’effet de l’attraction de la gravité soit inversé, que l’énergie effectué sur le verre aussi, sans parler de l’effet de la séparation des molécules de verre ect… il y a peu de chance (en passant si ça se passe réellement comme ça, alors si la personne sort de la pièce avant que l’objet aille à la vitesse de la lumière, il y aurait un élément manquant risquant de créer un phénomène assez chaotique avec une force qui finalement ne peut pas être aspiré ect… Ensuite seulement dans le cas de cause à effet inversé sans perturbation, il faudrait faire en sorte que le monde sauf nous aille à une vitesse supérieur à celle de la lumière « pour pouvoir retourner dans le temps ». Dans ce cas il y aura 2 types de temps. Le temps général avec :
    1) Le temps normal
    2) Le rebobinage sans nous qui allons à la vitesse de la lumière
    3) Le retour à la normal

    Et le temps relatif avec pour les objets allant à la vitesse de la lumière, un rebobinage soit pour l’un :
    1) Le temps normal
    2) Le retour en arrière (avec les souvenirs oubliés) mais avec des problèmes de cause à effet sans le verre (ou pire la personne)
    3) Le temps normal

    En tout cas voilà ce que je pense concernant le voyage dans le temps, il ne sera pas possible car le temps reste plus ou moins relatif d’un certains points de vu
    3) Le temps normal

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.