Rien n’est jamais noir ou blanc, et toute chose doit faire face à ses propres contradictions. La créativité n’échappe pas à cette règle.

Les 8 paradoxes de la créativité qui suivent ont été établis par Michael Michalko.

Cet américain est l’un des chefs de file de la créativité, auteur de nombreux ouvrages sur le sujet dont le best-seller Thinkertoys, 30 jeux pour dégourdir l’esprit (un ouvrage que je vous recommande pour sa qualité, et qui devrait bientôt faire l’objet d’une revue ici-même).

Ces 8 conseils sont autant de lignes de conduites à adopter si vous souhaitez favoriser au maximum votre potentiel créatif.

Les voici énumérés ci-dessous. Pour être créative, une personne doit :

  1. Posséder une certaine somme de savoirs mais aussi savoir l’oublier quand il le faut
  2. Faire des connections inattendues entre les choses sans toutefois souffrir de troubles mentaux
  3. Travailler dur mais aussi passer du temps à ne rien faire
  4. Créer beaucoup d’idées même si la plupart d’entre elles sont inutilisables
  5. Voir la même chose que les autres, tout en y voyant quelque chose de différent
  6. Désirer le succès et pourtant apprendre à échouer
  7. Être persévérant sans être obstiné
  8. Écouter les experts mais savoir comment se démarquer d’eux.

Pris comme des conseils, ces paradoxes se révèlent être pleins de bon sens. Ils nous démontrent combien il peut-être simple et en même temps difficile d’être créatif (on en n’est plus à une opposition près !).

Le livre vous intéresse ? Achetez-le sur Amazon ici :

Et vous, que retirez-vous de tout cela ? Avez-vous d’autres contradictions sur le sujet à partager ? Je serais très intéressé d’avoir vos avis sur la question !

Articles similaires

Une réponse

  1. Morgan

    La différence entre persévérance et obstination est parfois très légère, on retrouve beaucoup cette idée dans la philosophie chinoise chez Lao Tseu et Lin Yutang par exemple, j’en profite d’ailleurs pour dire que ces deux personnes ont une démarche très intéressante !
    Finalement le monde est fait de nuances et de contradictions (contradictions en apparence à mon avis) qu’il faut savoir prendre en compte pour les adapter au contexte, je m’en vais de ce pas d’ailleurs lire l’article sur le Yin et le Yang 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.