Les inconditionnels d’Out the Box le savent: j’adore présenter ici des initiatives artistiques intégrant une dimension écologique.

Souvenez-vous de Ptolemy Erlington, qui récupère des pièces automobiles sur les bords de routes pour créer de drôles d’œuvres d’art. Ou même de Jason deCaires Taylor qui se sert de ses sculptures sous-marines pour parer à la destruction du corail.

Les créations de l’anglais James Doran Webb s’inscrivent dans cette dynamique. Sa matière première, c’est le bois rejeté par la mer bordant l’île de Cebu, aux Philippines.

Grâce à un savant assemblage, une bonne dose de talent et la passion du bel ouvrage, il fait de ces « déchets » de fantastiques sculptures naturelles !

La passion du bois

james-doran-webb-sculptures

James Doran Webb posant à côté d’une de ses créations.

Petit, James Doran Webb travaillait déjà le bois pour en faire de petites figurines. Ce goût pour le bois ne l’a ensuite jamais quitté.

Alors que ses parents parcouraient le monde à la recherche d’antiquités, lui étudiait en Suisse, aux USA ou en France.

Devenu jeune homme, il décida lui aussi d’ouvrir son propre commerce d’antiquités. On peut donc supposer que son intérêt à donner une seconde vie à de vieux objets a été une vocation très tôt.

Mais le tournant décisif de sa vie date de 1989. Cette année là, il visite les Philippines et en tombe immédiatement amoureux.

En 1990, il créé là bas une société dédiée à la conception et la fabrication d’une gamme d’objets en bois qu’il vend ensuite en Europe et aux États-Unis.

Une fois installé, ses premières créations comprennent des boîtes et des cadres incrustés de coquillages et de marbre. Il confectionne aussi de grands animaux en papier mâché et d’autres pièces issues de morceaux de beaux meubles en bois qu’il récupère dans des maisons en démolition.

Quand l’art s’accorde avec l’écologie et la solidarité

James participe à l’économie locale en faisant travailler les gens de l’île qui ramassent le bois utile à ses œuvres.

Mais c’est aussi un écologiste engagé.

Pour chaque kilo de bois ramassé, il replante un arbre sur des îles déboisées au nord et au sud de Cebu.

Il a même lancé un programme, 80 000 trees (« 80 000 arbres »), ayant pour objectif de replanter cette quantité d’arbres d’ici à 5 ans. Cependant cette initiative a été mise en suspens, James et son équipe ayant jugé prioritaire de porter secours aux victimes du typhon Haiyan, qui a frappé en 2013.

James a commencé à créer des meubles à partir de bois rejeté par la mer au début des années 2000. C’est en jouant avec les différentes formes naturelles de ces pièces de bois qu’il a eu l’idée d’expérimenter sa première sculpture d’animal.

La grande quantité de bois à disposition lui a permis de trouver les pièces dont la forme naturelle se prête à ses sculptures. Grâce à cette richesse de formes, l’artiste est en mesure d’apporter un sens du mouvement, une dynamique aux œuvres qu’il crée.

Pour soutenir leur propre poids et lier les pièces boisées entre elles, Webb utilise une structure en fer.

Ensuite, il s’en remet à son imagination pour créer ses animaux. Chevaux au galop, taureaux, requins, lièvres… et même dragons composent son incroyable collection.

Découvrez son bestiaire plein d’originalité juste en dessous, et pensez à laisser un petit commentaire ensuite pour partager vos impressions sur le travail de James Doran Webb !

james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures james-doran-webb-sculptures

Recherches associées :

  • artiste sculpture sur bois

Articles similaires

2 Réponses

  1. antonio sousa

    bonjour
    j’ai vu dans un magasin de nombreuse scultures de poisson de tète de chevaux d’oiseaux , je suis commerçant et aimerais en vendre dans mon magasin, je sais que cela provient de philippines . pouvez-vous m’aider ? merci

    Répondre
    • Jérémy Ouassana

      Bonjour Antonio,

      Je crains de ne pas pouvoir vous aider directement. Le mieux serait sans doute de vous renseigner directement dans ce magasin, ou de contacter les sites qui vendent ce type d’articles pour savoir comment vous les procurer à votre tour.

      Bon courage dans vos recherches !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.