Quoi? Vous ne connaissez pas Black Stories?

Laissez-moi réparer cette erreur. Ce petit jeu d’énigme illustré fort simple va vous faire passer des soirées inoubliables avec vos amis (et au boulot, j’ai testé!) tout en exerçant votre imagination.

Il est tout simplement un excellent moyen de développer sa pensée créative.

Le but du jeu

Le concept est extrêmement simple:

Une personne est désignée maître de l’énigme. Elle est la seule à connaître la solution et pourra seulement répondre aux questions des autres joueurs par « oui » ou par « non »). Le maître de l’énigme pioche une carte et la lit à haute voix et finit en demandant « Mais pourquoi donc?… ».

Les autres joueurs n’ont plus qu’a trouver la solution.

Le but du jeu est donc de reconstituer chaque situation en posant des questions simples au maître de l’énigme, en étudiant minutieusement les réponses et en laissant votre imagination et votre sens de la déduction vous guider.

Simplissime n’est-ce pas? Attendez de voir les énigmes illustrées!

cartes-black-stories

Des exemples de cartes du jeu « Black Stories »

En voici deux de mes préférées:

« Une femme entre dans un bar et demande un verre d’eau. L’homme derrière le comptoir sort une carabine qu’il pointe sur elle. La femme le remercie et sort. »

« Une femme esseulée se jette du haut d’une tour. Tout juste avant de s’écraser au sol, elle regrette d’avoir sauté. »

Alors, une idée vous vient? Les réponses se trouvent en fin d’article 😉

>>> Offrez-vous maintenant votre jeu Black Stories ! <<<

black-stories

Le Style

Les énigmes de Black Stories sont des histoires noires, « macabres et subtiles à la fois » comme elles nous le sont présentées dans le jeu.  Elles existent en plusieurs thèmes pour varier les plaisirs:l’édition de base, « Sexe et Crime », « Polar », « Mort de rire », « Faits vécus », « Cinéma », « Moyen-Âge »…

Malgré l’aspect rocambolesque de certaines solutions, le plus fun est bien de chercher, se poser des questions et se rendre compte à la fin que certaines de nos hypothèses étaient complètement fausses!

A noter que certaines énigmes, par leur côté noir et violent, ne conviennent pas à un jeune public. Black Stories est donc un jeu à réserver d’abord aux adultes.

En quoi c’est bon pour votre créativité ?

La pensée divergente et convergente

La pensée divergente et la pensée convergente sont, bien entendu, les deux méthodes de pensée privilégiées pour résoudre des énigmes comme celles de « Black Stories ».

La première consiste à générer un grand nombre d’idées de façon spontanée et dans un court laps de temps. La deuxième s’occupe d’organiser, d’analyser, et de tester ces idées en utilisant les connaissances et capacités de raisonnement d’une personne, jusqu’à trouver la solution correcte.

L’épiphanie ou la bissociation

L’épiphanie, c’est lorsque le cerveau réalise soudainement la solution à un problème. C’est le fameux « Eurêka »!

La bissociation, quant à elle, intervient lorsqu’un détail (un objet, une parole…) actionne un levier dans votre cerveau pour trouver la solution à un problème. C’est ce qu’on appelle communément le « tilt ».

A l’instar de Dr House (et de sa méthode de créativité), la résolution des énigmes de Black Stories se terminent souvent par ce phénomène d’épiphanie ou de bissociation.

Le succès du jeu repose donc en grande partie sur ces deux phénomènes: nous voulons tous être créatifs et aiguiser notre pouvoir de déduction, une compétence bien utile au quotidien.

Comprendre ce processus de créativité nous rend le jeu encore plus addictif !

Vous êtes prêt à jouer;) ?

Article rédigé par Alexis Delpeix

Réponses aux questions:

(Pour afficher les réponses, laissez le bouton de votre souris enfoncé et sélectionnez la zone ci-dessous). 😀

Énigme 1: La femme avait le hoquet et voulait seulement s’en débarrasser en buvant un verre d’eau. L’homme derrière le comptoir à immédiatement compris et a voulu l’aider en lui causant une véritable frousse. Et ça a fonctionné!

Énigme 2: Croyant qu’elle était la seule survivante d’une guerre nucléaire, la femme avait décidé de se tuer au bout d’une année passée à errer comme une âme perdue. En sautant du toit de l’édifice, elle a entendue une sonnerie de téléphone, preuve qu’il y avait un autre survivant quelque part.

Article rédigé par Alex D.

Recherches associées :

  • black story
  • black stories enigme
  • jeu black story
  • exemple d\histoire Dark stories
  • black storys

Articles similaires

5 Réponses

  1. Jordane

    Ha oui effectivement c’est hyper noir, ça pourrait presque être un jeu sponsorisé Humour Canal/groland.
    A tester !
    Merci de la découverte
    Jordane

    Répondre
  2. Emma

    C’est vrais que ça change un peu des jeux vidéo, on n’est plus créatif en dehors du travail
    Mais les vacances sont là et c’est une occasion de se déconnecté et jouer à ce genre de jeux entre amies

    Répondre
  3. olrun

    J’y ai joué souvent, et plus tard mes enfants, mais sans support matériel : c’est un classique des jeux entre copains et de camps d’ados. Le support matériel apporte seulement une synthèse et évite le manque d’inspiration.
    Le reproche que j’ai à faire à ce jeu c’est qu’une fois qu’on a compris deux ou trois « trucs » ( principalement ne pas s’accrocher à la logique de la vie quotidienne) on trouve presque trop facilement les solutions. Cela dit, c’est un moment sympa.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.