Il y a peu, on partait du côté de la Thaïlande pour découvrir le fantastique festival Yi Peng et ses milliers de lanternes volantes. Cap sur l’évasion à nouveau avec, cette fois-ci, l’histoire et les symboles de la danse Balinaise !

La danse est un instrument idéal pour l’expression. Les techniques comme la musique varient selon les pays. En danse traditionnelle comme en danse contemporaine, l’intention est de faire bouger le corps au rythme des mélodies et surtout de partager une émotion.

La danse balinaise ne déroge pas à la règle. C’est un spectacle majestueux racontant des récits relatifs aux dieux, aux démons, à la guerre ou aux créatures mythiques.

Par ses gestes, ses mélodies et ses costumes chatoyants, elle fait vivement appel à notre imaginaire.

danseuses-bali

Crédit photo: Antoine 49

L’origine de la danse balinaise

Au départ, la danse balinaise visait à divertir les rois ou servait à honorer des cultes et autres fêtes.

Les interprètes étaient pour la plupart des femmes, en groupe de deux ou plus ou un soliste. Au fil des années et dus aux péripéties de l’histoire balinaise (guerres, colonisation…), ses formules ont changé. Elles sont alors pratiquées par des hommes et/ou des femmes, enfants ou adultes.

Leur principal but est de susciter le maximum de ressenti du public en dehors de son attribut distractif.

traditional-balinese-dance

Crédit photo: tm1sart

Les dieux et déesses, les soldats, les animaux, les princes et les princesses (réels ou imaginaires) étaient les sources d’inspiration des représentations. Par ailleurs, les scènes personnifiaient généralement des valeurs morales du pays. Tel est le cas d’une figure du nom de Topeng Tua qui incarne la vieillesse.

La danse la plus récente est le Kecak (aussi appelée « danse des singes ») qui s’est dévoilée principalement à partir du début de ce siècle. Il s’agit d’une célèbre chronique épique hindou qui fait le récit de l’enlèvement d’une princesse. Emprisonnée, elle se fait délivrer par l’armée de son mari. La chorégraphie est rythmée par les danseurs qui imitent les cris des singes en harmonie avec les danses.

Des danses théâtrales

Les représentations se déroulant en plein air (comme dans les temples) sont souvent accompagnées d’une musique de fond. Les musiciens Balinais, nommés gamelans, jouent un ensemble instrumental de percussions composé de gongs, de tambours et de cymbales. Il n’y a pas de chants, et en principe personne ne parle (style pantomime).

Les costumes et le maquillage sont des éléments très importants dans la danse balinaise.

Très colorés et brillants, ils ont pour fonction d’attirer l’attention. Les postures sont précises, complexes et merveilleusement synchronisées. Les danseurs gardent toujours les lèvres fermées. Les mouvements des yeux sont très importants, tout comme ceux des mains et des doigts (voir photo d’illustration de cet article).

bali-danse

Crédit photo: pablo_marx

Il y a beaucoup de genres de théâtres dansés balinais. Celui qui résumerait peut être le plus le concept serait le Barong.

Le scénario raconte une bataille entre une créature géante (Barong) et une puissante sorcière (Rangda). D’habitude représenté en tigre ou en dragon, il est le seigneur de la forêt. Les gestes traduisent son caractère peureux et naïf, mais courageux lorsqu’il s’agit de combattre la sorcière maléfique.

L’histoire symbolise l’éternelle lutte entre le bien et le mal.

Bien que la danse balinaise soit le reflet de leurs croyances profondes et l’âme de son passé, elle demeure un art et un trésor culturel propre au pays.

Bali reste un pays conservateur très attaché à ses coutumes. Partir à la découverte de Bali et de ses danses traditionnelles, c’est donc vivre une expérience enrichissante qui vous transportera dans le passé de ce beau pays !

Recherches associées :

  • danse balinaise et symbolisme

Articles similaires

Une réponse

  1. juliane

    J’ai lu un papier sur la dance balinaise une fois, c’est une dance ancienne où l’on utilise beaucoup les gestuelles, doigts,têtes ,mains et yeux
    Il y a des dance qui sont liée à la religion et d’autre non
    J’ai une fois assisté à un ballet à Paris de danse balinaise et c’était spectaculaire je confirme

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.