Récemment, je parcourais un fil de discussion sur Quora (un site génial – en anglais – dont je vous avait déjà parlé dans cet article).

Ce sujet concerne les façons les plus sûres de tuer votre créativité. On en revient toujours au même thèmes: le fait de ne pas croire en soi/ses projets, le manque d’ambition, un mauvais entourage, etc.

mort-creativite

Repose en paix, créativité…

Pour autant, cette liste à le mérite d’être un bon récapitulatif de ce qu’il ne faut pas faire si vous voulez développer votre créativité !

Comment tuer sa créativité en 18 étapes

– Créer une culture qui punit, ou fait redouter l’échec
– S’entourer de gens qui ne croient pas en vous.
– Se borner à un environnement limitant rempli de tâches banales et répétitives, sans espoir d’une quelconque amélioration.
– S’entourer de gens qui vénèrent les conventions et des figures d’autorité.
– S’entraîner à ne penser que d’une manière strictement logique, « à l’intérieur de la boîte »
– Être sans cesse occupé à quelque chose (réseaux sociaux, TV, téléphones, etc.) sans jamais vous accorder de temps pour penser par vous-mêmes
– Croire sans jamais remettre en cause ce que vous a appris votre système d’éducation, votre famille ou votre religion.
– Se conformer à la médiocrité.
– Cesser de poursuivre vos passions.
– Arrêter de vous demander « pourquoi ? » et accepter le monde tel qu’il est
– Être (ou vous sentir) forcé à faire un travail qui n’a pas de sens à vos yeux
– Faire quelque chose parce-que tout le monde le fait (= être un mouton de Panurge)
– Manger déséquilibré et ne pas faire d’exercice
– S’habituer à sa zone de confort, ne jamais essayer de nouvelles choses et cesser de prendre des risques
– Manquer de sommeil
– Être obsédé par la perfection au point d’étouffer le vrai élan créatif
– Se focaliser sur le résultat de sa créativité plutôt que sur le processus nécessaire pour l’atteindre
– Refuser l’introspection

En résumé, rien de bien nouveau sous le soleil. Pour favoriser sa créativité il faut bien savoir s’entourer, avoir confiance en soi, être parfois capable de mettre la logique de côté et ne jamais cesser de se questionner !

Et d’après vous, quel est le meilleur moyen de tuer la créativité ?

Recherches associées :

  • la logique tue la créativité
  • tuer la créativité

Articles similaires

3 Réponses

  1. Aurore

    Salut Jérémy, merci pour cet article que je n’ai pas manqué de relayer sur le réseau social interne de mon entreprise.

    Cette liste m’a particulièrement fait sourire : elle m’a étrangement rappelé l’atmosphère de mon ancien travail, et les messages subliminaux (ou clairs et ouvertement condescendents) que l’on m’a rapidement renvoyés lorsque je me suis permis, petite assistante blonde de moins de trente ans que j’étais, de proposer des améliorations ou même de poser des questions sur les process.

    Je ne remercierai jamais assez l’aberrant contre-exemple de management que j’ai connu à cette époque : je lui dois la sensation de frustration et d’étouffement intellectuel responsable à 90 % de la reconversion professionnelle épanouissante à laquelle je m’emploie depuis un an… dans l’innovation et le web collaboratif 🙂

    Répondre
  2. Jérémy Ouassana

    Salut Aurore,

    Merci pour ton commentaire, et très content d’apprendre que cet article t’ait « parlé » !

    C’est vrai que bousculer les mentalités en entreprise est rarement une sinécure. Pour louer la créativité ou l’innovation, il y a toujours du monde, mais lorsqu’il s’agit de concret, bizarrement ça ne se bouscule plus au portillon ^^

    Je serai curieux (tiens, étrange 🙂 ) de connaître l’exemple de management contre-productif dont tu parles.

    Et bravo pour ta reconversion pro dans un domaine aussi riche et varié ! A bientôt 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.