S’il y a un domaine où la créativité est capitale, c’est bien celui d’Internet. Depuis sa création, on ne compte plus les exemples de petites entreprises devenues incontournables grâce à leurs concepts novateurs.

D’ailleurs (et malgré la crise économique), les activités sur Internet se sont non seulement renforcées mais aussi développées.

succes-web
Voyons les exemples de trois acteurs ayant changé la donne en ayant LA bonne idée pour combler un besoin: Le Bon Coin, Facebook et Spartoo.

La simple évocation de ces trois “pointures” est le meilleur témoignage qu’un concept, aussi original et improbable soit-il, peut révolutionner un secteur et faire la fortune de ses créateurs.

Leboncoin.fr.

Gratuit, au design dépouillé et d’une simplicité enfantine, Le Bon Coin a su séduire en l’espace de quelques années un nombre toujours plus important d’internautes. Simple et efficace, il a réussi à s’insérer sur un marché pourtant bien installé.

En six ans, Leboncoin.fr est devenu le sixième site le plus visité et deuxième en France en temps passé : 2 heures et 15 minutes en moyenne par internaute et par mois. Chaque seconde, ce sont sept nouvelles petites annonces qui viennent se fondre parmi les 21 millions déjà en ligne !

Imaginé en 1996 par un brocanteur suédois, le concept du site joue sur la simplicité d’utilisation et la proximité. L’idée : « Il y a sûrement à côté de chez vous quelque chose qui vous convient. »

L’innovation a été d’aller a contre-courant du mode de recherche proposé sur les autres sites de petites annonces. Au lieu de ça, le créateur du site s’est échiné à déjouer toutes les étapes qui rebutent les internautes.

Ainsi, il n’y a pas besoin d’inscription pour vendre ou acheter un article. La navigation est intuitive en proposant dès la page d’accueil une carte permettant à l’internaute d’afficher les annonces de sa région. Tout est gratuit dans le service de base et aucune commission n’est prélevé sur la vente d’un objet.

Le bon coin tire ses revenus principalement de la publicité, des services aux professionnels et des options de visibilité. Tout le monde est gagnant !

Cette formule magique l’a fait facilement s’adapter à l’international: au Maghreb avec les sites Bikhir.ma (Maroc) et Tayara.tn (Tunisie), Subito.it en Italie, segundamano.es en Espagne…

bon-coin-tayara

leboncoin.fr et sa déclinaison tunisienne, tayara.tn

Facebook.com

10 ans après sa création, Facebook compte pas moins de 1,2 milliards de personnes inscrites et est le 2ème site le plus visité en France.

Créé en 2004 par Mark Zuckerberg à Harvard, le réseau social était à l’origine un programme pour mettre en relation les étudiants de l’université. Progressivement, il s’est étendu à d’autres écoles pour finir par s’imposer dans le monde entier.

La firme de Palo Alto a créé à elle seule tout un pan d’un nouveau marché. Comme pour le bon coin, tout le succès du site est basé sur la proximité de ses utilisateurs.

Il regroupe tout ce qu’un internaute pouvait trouver séparément avant:

  • Un profil personnel pour mettre en avant ses goûts, ses activités
  • La possibilité de retrouver des amis ou de faire de nouvelles rencontres
  • On peut y partager ses vidéos ou ses photos avec ses amis
  • Discuter en messagerie instantanée ou par mail sans passer par Skype ou MSN…

La bonne idée, c’est ainsi d’avoir mutualisé tous ces services et redéfinit le terme de cercle social en proposant une nouvelle façon de communiquer, plus intime et interactive.

La fortune de Facebook, c’est son audience gigantesque qui constitue l’une des plus grosses base de données mondiale. Encore une fois, c’est la publicité qui assure la majeure partie des revenus du site.

Spartoo.com

social-media-successNotre troisième exemple est le témoignage qu’une bande de copains déterminés, regroupée autour d’une bonne idée transformée en concept solide peut prendre le chemin du succès.

Spartoo.com est un site de vente de chaussures en ligne créé en 2006 à Grenoble par trois amis tout juste diplômés. Boris Saragaglia a 23 ans à sa sortie de son cursus à HEC entrepreneurs et embarque ses compères dans l’aventure Spartoo.

Son coup de génie : bouleverser les habitudes de consommation en proposant d’acheter ses chaussures (un produit que l’on aime pouvoir essayer) sur Internet. Il a aussi popularisé certaines options aujourd’hui incontournables : livraison gratuite, retours offerts, etc.

On l’a pris pour un fou, mais l’entrepreneur croyait en son projet et a fait preuve de ténacité.

Dès le départ, ils parviennent à convaincre des investisseurs du bien-fondé de leur idée. Une offre large (30 000 modèles de chaussures), un service client efficace leur permet de cumuler les levées de fonds et de se développer progressivement en Europe.

En 2012, Spartoo a réalisé plus de 130 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Et vous, quelle entreprise vous vient à l’esprit quand on parle de success story liée à la créativité de ses concepteurs ?

Une réponse

  1. Lenaic

    C’est trop fort de voir qu’il s’agit exactement du meme site « leboncoin » dans d’autres pays… En revanche je ne savais pas que c’était suédois à la base !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.