Ils sont partout ! Depuis le début des années 2000, les films de super-héros sont sortis par dizaines sur les écrans du monde entier. Avec eux, ils inspirent rêves, fantasmes de puissance et de grandeur.

Car qui n’a jamais voulu faire partie de leur bande et dépasser ses limites de simple mortel ?

Et le cinéma n’est pas le seul à exploiter le filon. On retrouve moult séries TV sur ce thème, des bd/comics, des produits dérivés (figurines, posters, t-shirts…), des jeux-vidéos…

Dernière trouvaille en visitant un casino en ligne : des machines à sous à l’effigie des super-héros (Hulk, Iron Man, Thor, Spiderman, Les 4 Fantastiques…) !

machine-a-sous-super-heros

Une machine à sous virtuelle à l’effigie des héros Marvel, l’un des nombreux produits dérivés gravitant autour de l’univers des super-héros.

Répondre à la question que pose le titre de cet article semble donc évident à première vue. Mais au-delà de leurs extraordinaires attributs, n’y a-t-il pas autre chose qui puisse expliquer l’incroyable fascination que ces super-héros exercent sur nous ?

C’est la question que je me suis posé, et les éléments de réponse que j’ai trouvé vont sans doute vous étonner.

Alors enfilez vite votre cape de super-lecteur, on décolle !

5 raisons qui font qu’on adore les super-héros

1. Un super-échappatoire !

La première raison expliquant notre adoration pour les super-héros, c’est l’évasion qu’ils nous procurent. Généralement, voir un film de ce genre est l’assurance de profiter d’au moins 2h de pur divertissement. Oui, c’est un peu régressif… Mais pourquoi s’en plaindre ?

Avec tout ce qui se passe dans le monde (en vrac : les guerres, le terrorisme, la crise économique, le changement climatique, les grèves, le lundi…), les films de superhéros font office de contre-force divertissante. Rien d’autre à faire que s’asseoir, manger des pop-corn et regarder les méchants se faire dérouiller par Iron Man et sa clique.

Il faut bien avouer que c’est jouissif, non ?

2. Un reflet de nous même

Je suis convaincu qu’au fond de chacun de nous gît le désir secret d’être un super héros.

Une personne forte, qui transcende le commun, pleine de confiance et admirée. Regardez Batman. Quand il n’est pas en bat-collants en lycra, l’homme chauve-souris se promène sous le personnage de Bruce Wayne. Soit un playboy multi-milliardaire qui tombe les filles sans effort, avec en prime un majordome sympa présent pour répondre à tous ses besoins.

Pareil pour Tony Stark alias Iron Man, sans le majordome.

genie-milliardaire-playboy-philanthrope

– Captain America : « Vous jouez aux durs dans votre armure, mais si on vous l’enlève il reste quoi ? »
– Tony Stark / Iron Man : « Un génie, milliardaire, playboy et philanthrope. « 

Ajoutons à cela toute une panoplie de pouvoirs : invisibilité, vision infrarouge, guérison instantanée, possibilité de se téléporter… et ceux sans vrais pouvoirs ont toujours des gadgets super cools.

Bon, il y en a qui sont tout de même obligés de bosser pour gagner leur pitance, comme Superman / Clark Kent ou Spiderman / Peter Parker. Mais bon, avec ses yeux qui lancent des lasers, le premier peut réchauffer son café sans devoir le passer au micro-onde. Et en tant que journaliste, le second peut dénicher des scoops sur ses propres exploits.

Super cool, non ?

3. Un désir secret d’être sauvé

Nous jonglons avec tellement de rôles dans nos vies : parent, partenaire de vie, travailleur, étudiant… On aimerait bien parfois avoir un petit coup de main d’un de ces êtres hors du commun.

Superman à la rescousse pour nous extraire d’un bouchon quand on est en retard au travail (ou qui nous y emmène quand il y a une grève SNCF) ^^. La femme invisible des 4 Fantastiques pour nous souffler discrètement quelques réponses à ce test très difficile… bref, un super-partenaire qui puisse nous tirer de toutes les petites embûches de la vie !

De plus, il est intéressant de constater que les héros se sont adaptés aux challenges historiques auxquels ont été confrontés les américains puis le monde.

On a vu débarquer Superman de sa planète Krypton dans les années 30, en pleine montée du nazisme en occident. D’ailleurs, on le voyait combattre des Nazis ou venger l’attaque de Pearl Harbor dans les comics datés de cette époque.

comic-superman-vs-hitlerSes créateurs ? Jerry Siegel et Joe Schuster, deux hommes juifs.

Jim Higgins, qui anime un cours sur la création de comics, voit Superman comme une métaphore de l’expérience vécue par les juifs immigrant aux États-Unis.

« Superman est un étrange visiteur venant d’ailleurs », dit-il.

Il est un étranger dans un pays étrange. Il doit s’adapter pour y rester. Il doit tout apprendre sur la façon d’être un américain, de la même façon que les juifs ont dû le faire. Vous débarquez aux États-Unis, c’est la terre des opportunités et vous pouvez devenir n’importe qui, y compris Superman.

Plus tard, la guerre du Vietnam et le scandale du Watergate ont rendu les américains plus cyniques. Les héros bien sous tous rapports sont devenus passés de mode. On voit alors apparaître sur les écrans le Batman des années 60 interprété par Adam West. Soit un Batman décomplexé, qui ne prend pas tout ce truc de super-héros trop au sérieux 🙂 cette version du justicier de Gotham était en effet très centrée sur la comédie.

4. Un désir de puissance

Toute personne qui se sent privée de ses droits peut se tourner vers les super-héros pour trouver inspiration et espoir. Prenez la violence scolaire, par exemple. Il a été rapporté que 6 jeunes sur 10 étaient témoins de tentatives d’intimidation chaque jour !

Posséder les attributs miraculeux des héros que l’on admire, c’est avoir enfin le pouvoir de filer leur raclée à ceux qui le méritent et obtenir le respect qu’on est en droit d’attendre.

spiderman-et-mini-spidermanLes superhéros servent de défenseurs aux plus démunis, aux vulnérables, aux innocents et aux opprimés. Ils défendent le fair-play, la vérité, la justice, la loi et l’ordre. En un mot, les super-héros sont des défenseurs du bien contre le mal. Au fond, si les super-héros nous émerveillent autant, c’est parce qu’ils nous donnent l’espoir que les choses pourraient aller mieux.

5. Un parcours inspirant

Le mythe du voyage initiatique du héros est familier. Tout a commencé avec les Grecs et leurs histoires de héros comme Hercule et Achille. Au Moyen Age, les anglais s’enthousiasmaient devant les exploits de Beowulf face à son ennemi Grendel. Frodon, lui, est passé du statut de simple Hobbit à sauveur la Terre du Milieu dans Le Seigneur des Anneaux tandis que Luke Skywalker a appris à maitriser la force pour combattre Dark Vador et accomplir sa destinée.

Ces contes de héros rédempteurs sont profondément ancrés dans notre culture. Nous aimons tous l’histoire du héros qui tombe à point nommé pour résoudre les problèmes et apaiser les angoisses. Et même si le fond de l’histoire reste le même (le bien triomphe du mal après un âpre combat), on ne s’en lasse jamais.

Et ceci parce que les films de super-héros servent un but. Ils nous aident à faire face au monde extérieur. Ils donnent de l’espoir aux personnes de tout âge, race et sexe confondus.

Alors faites-vous plaisir ! Cet été va encore avoir son lot de films de superhéros à grand spectacle pour bien vous défouler. Vous pourrez vous faire la filmographie complète d’Ingmar Bergman une autre fois 😉

Recherches associées :

  • super erau
  • Pourquoi on aime les heros ?
  • super hero
  • Hero
  • les super héros pourquoi ils nous fascinent

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.