Connaissez-vous la nationalité des fondateurs de Lego ou plus récemment de Skype et Momondo ?

Aujourd’hui mondialement connues, ces entreprises sont parties de l’initiative de jeunes entrepreneurs danois aux idées originales. Des idées originales, certes, mais aussi et surtout de la foi en leurs idées.

Les Danois sont connus pour leur design, leur créativité et leur innovation. Avec 30 000 entreprises créées chaque année, cette moyenne reste bien supérieure au reste de l’Europe.

Et si la créativité était soumise à un facteur culturel ?

Une créativité encouragée dès l’enfance

Les Danois attachent une très grande importance à la créativité. Dès l’enfance, ces derniers sont encouragés à prendre des initiatives et à penser de manière originale.

enfants-creativite

Les enfants danois sont encouragés dans leur créativité dès le plus jeune âge.

Le système de notation apparaît, par exemple, très tard dans le système scolaire. Selon les experts danois, être soumis à un système de notation empêcherait les enfants de développer leur imagination et de prendre des initiatives.

Les pédagogues danois encadrent leurs élèves de manière assez libre. Les projets de groupe où le professeur s’efface pour laisser ses élèves établir de nouvelles règles sont courants. Parfois même, lors de ces projets, les élèves sont mélangés selon leurs classes et leurs âges afin que les plus âgés prennent naturellement le rôle de guide face aux plus jeunes.

La notion d’apprendre en s’amusant est un concept précieux au Danemark. Il ne s’applique pas seulement aux plus jeunes, mais également au lycée et à l’université.

Pour les plus jeunes, l’apprentissage en s’amusant s’illustre principalement à travers le jeu et les activités manuelles. Dernièrement, une commune avait décidé de mener un projet contre le chômage.

Pour soutenir ce projet, les écoles de la commune ont laissé les enfants décorer une chaise symbolique par chômeur. La chaise devait évoquer ce que le chômage représentait pour ces enfants. Les enfants se sont beaucoup amusés dans la décoration de ces chaises, mais ont également développé leur créativité et ont été responsabilisés face à un fait de société.

Arrivés au lycée, les élèves ont possibilité de prendre des cours sur l’entrepreneuriat. Cet enseignement sera pour certain une première introduction au monde de l’entrepreneuriat.

D’autres, déjà motivés par la création de leur entreprise, seront aidés pour trouver l’idée et la stratégie de leur future entreprise. Et enfin, une dernière partie, ayant déjà créé leur entreprise, sera guidée pour la développer davantage.

Créer son entreprise est très simple au Danemark, en quelques clics, votre entreprise est créée. Ainsi, beaucoup s’y sont déjà essayés. Beaucoup ne sont jamais allés plus loin que cette première étape, mais d’autres ont obtenu beaucoup plus de succès.

Avec une prise d’initiative et une créativité encouragées par les adultes, les enfants danois prennent très tôt confiance en eux. Et la confiance en ses idées, c’est déjà un premier pas vers la réussite.

L’importance de l’art

Penser de manière originale, voilà un atout au Danemark. Comme vu précédemment, la créativité est encouragée à l’école et de manière plus générale, dans l’éducation des enfants. Ainsi, il n’est pas surprenant que le design et l’art danois soient si réputés. Les amoureux de l’art reconnaîtront les noms de Hans Wegner, Arne Jacobsen ou Børge Mogensen.

Leur style, simple et pratique, est très représentatif des Danois. Et pour les personnes qui s’y connaissent un peu moins en matière d’art, il suffit de se rendre dans les boutiques déco-tendance danoises pour réaliser l’importance du design au Danemark.

Vous y découvrirez, par exemple, la magnifique porcelaine de Royal Copenhagen que tout Danois se doit d’avoir pour recevoir ses invités ou bien les très populaires vases rayés de Kähler qui font également partie de toute maison danoise.

vases-kalher

Des vases Kähler Design.

Dernièrement, la créativité danoise a été honorée par le titre de capitale de la culture 2017 qui fut décerné à la ville d’Århus. Århus est la seconde plus grande ville du Danemark après Copenhague.

Le thème de l’année, « Let’s Rethink », invite à repenser le monde et répondre aux défis du 21ème siècle à travers l’art et la culture. Ce thème évoquera les valeurs auxquelles les Danois restent attachés, comme la démocratie, la diversité et la durabilité à travers des expositions culturelles, festivals de jazz et de nombreux musées.

Le musée d’ARoS, une des attractions principales d’Århus et un des plus grands musées d’art d’Europe du Nord, ne manquera pas d’honorer son rôle vedette pour cette année 2017.

Connu pour son panorama de couleurs situé au 10ème et dernier étage du musée et offrant une vue sur la ville d’Århus sous différentes couleurs, ce musée évoquera également à travers ses œuvres, sa vision de la démocratie, de la diversité et de la durabilité.

Christiania, un bel exemple de la créativité danoise

Avez-vous déjà entendu parler de Christiania ?

christiana-copenhague

Christiana, Copenhague (Danemark).

Christiania est un quartier de Copenhague, appelé également « ville libre de Christiania ». Autogéré, il dispose de sa propre monnaie et de son propre système.

Christiania est parti d’un squat de chômeurs et hippies des années 70 et s’est transformé en ce quartier indépendant tel qu’on peut le connaître aujourd’hui. Il est unique en Europe dans la mesure où il est accepté par les autorités danoises.

Bien que sujet à controverses, il n’en demeure pas moins une magnifique illustration de la créativité danoise. En vous y rendant, vous découvrirez des activités culturelles, ainsi qu’une « architecture » et un style de vie surprenants et uniques.

Penser en-dehors de la boîte, un concept encouragé en entreprise

La créativité a également une place importante au sein des entreprises danoises. Proposer de nouvelles idées, essayer, prendre des risques et échouer ne font pas peur.

La plupart des entreprises danoises considèrent que ce sont les idées et l’implication des employés qui les feront avancer. Ainsi, beaucoup ne négligent pas l’importance de la créativité dans le travail quotidien.

Mads Hvidberg, co-fondateur d’une start-up danoise, a été interviewé à ce sujet afin de savoir comment la créativité prenait place dans son travail quotidien.

Interview de Mads Hvidberg, co-fondateur de MoneyBanker

Pouvez-vous en dire un peu plus sur votre entreprise ?

Mads Hvidberg : « MONEYBANKER est un comparateur en ligne de crédit à la consommation. Lorsqu’un utilisateur entre ses critères de recherche, nous recherchons les offres les plus avantageuses pour lui et le dirigeons vers les organismes de crédit en question.

La créativité est un des éléments les plus importants pour nous. Il est essentiel que nous pensions tous de manière créative. Nous avons pour ambition de devenir le comparateur en ligne le plus important du marché.

Cela requiert que nous fassions les choses différemment afin de ne pas ressembler aux services existants. Notre différence s’exprime, par exemple, à travers notre front-end qui offre aux utilisateurs un site différent de ce qu’ils ont vu auparavant. Il s’agit déjà là d’un critère de différenciation important.

Il est également important de différencier notre stratégie marketing des autres acteurs déjà présents sur le marché et connus auprès des utilisateurs. Nous sommes toujours à la recherche d’idées innovantes pour nous différencier et créer une image qui nous est propre. »

Comment avez-vous eu l’idée de créer votre entreprise ?

Mads Hvidberg : « Nous avons débuté notre activité sur le marché danois où nous avions réalisé qu’il y avait un besoin de plus de crédibilité et de transparence de la part des organismes de crédit en ligne. Les organismes de crédit en ligne sont souvent associés à des taux d’intérêt et des frais de dossier élevés. Et il est généralement difficile pour les utilisateurs d’éviter ces frais.

Nous avons donc décidé de créer un service pouvant comparer les crédits à la consommation (prêt personnel principalement) selon les exigences des utilisateurs. Comme tout moteur de recherche, notre comparateur trouve pour l’utilisateur de manière rapide et efficace toutes les possibilités de prêt qui répondent à ses besoins.

Les comparateurs de crédit en ligne n’existaient pas auparavant sur le marché danois. Notre service à révolutionné le marché danois. Les concurrents sont arrivés tout doucement sur le marché et ont également établi leur service sur la comparaison de crédit consommation en ligne.

Il est, bien évidemment, regrettable que des concurrents copient, par exemple, le design de notre site. Mais il ne faut jamais oublier que si les concurrents copient, c’est qu’ils sont derrière. Ainsi, il ne faut jamais se laisser décourager et cesser d’être créatif après avoir été copié par la concurrence. »

Pourquoi la créativité dans son travail est-elle si importante pour vous ?

Mads Hvidberg : « La créativité est un outil important pour une société et elle l’est aussi pour moi. Lorsque l’on rencontre des problèmes dans sa vie quotidienne, la créativité aide souvent à trouver une solution.

Si, par exemple, vous travaillez en usine et rencontrez souvent le même problème, il est important de penser de manière créative et proposer des solutions aux problèmes rencontrés. Il s’agit bien souvent d’un gain de temps et d’argent pour l’entreprise et d’une amélioration du quotidien des travailleurs.

Pour moi, personnellement, la créativité est importante, car c’est elle qui génère le progrès. Travailler chaque jour de la même manière peut également devenir ennuyeux. La créativité permet de créer de nouveaux challenges et requiert de devoir trouver de nouvelles solutions.

Au Danemark, la créativité est un élément important de l’apprentissage et, en général, les entreprises valorisent largement la créativité de leurs employés qui contribue à l’amélioration du lieu de travail. De nombreuses entreprises organisent des évènements chaque année pour travailler la créativité de leurs employés.

Les employés travaillent alors en équipe sur divers défis proposés. En mélangeant les compétences de chacun, plusieurs disciplines entrent alors en jeu et permettent de trouver plus rapidement une solution. »

Comment encouragez-vous la créativité de vos employés ?

Mads Hvidberg : « Selon moi, c’est en essayant de nouvelles choses que la créativité se développe. Vous empêchez vos collègues d’exprimer leur créativité si, en tant que dirigeant, vous surveillez en permanence leur travail. Bien sûr, il est important de les supporter et les aider dans la mesure où ils en ont besoin, mais il faut aussi leur laisser le temps d’être créatifs et réfléchir eux-mêmes à la solution d’un problème.

En pratique, nous tenons une réunion chaque lundi où chacun de nous partage ses projets pour la semaine à venir. Nous faisons cela pour développer la relation entre collègues, mais aussi pour résoudre les problèmes rencontrés.

Il arrive que l’un d’entre nous soit bloqué par une situation et ait besoin de l’apport créatif de ses collègues pour l’aider à résoudre son problème. A travers ces réunions, nous profitons de la créativité de chacun.

Et si l’un d’entre nous a une nouvelle idée, nous pouvons également profiter de ces réunions pour la partager avec les autres.

La quantité engendre la qualité et il est important de laisser les employés oser être créatifs, oser essayer et faire des erreurs. Pour laisser sa créativité parler, il faut se trouver dans un cadre où on ne se sent pas stressé. C’est donc très important que nous offrions le meilleur cadre à nos employés. »

A quoi ressemble une journée typique au travail?

Mads Hvidberg : « Chacun a son programme du jour avec ses activités et missions à résoudre. Nous inscrivons nos activités sur une to-do list en ligne que nous partageons. Ainsi, chacun peut voir sur quoi son collègue travaille. L’idée est de partager ses projets afin que nous puissions tous contribuer et apporter nos idées aux projets de nos collègues.

Il y a également toujours un peu de place pour s’amuser et échanger. Il faut trouver la balance entre travail et la satisfaction au travail. Nous faisons, par exemple, tous les jours une partie de babyfoot ou de billard et faisons attention à toujours manger tous ensemble. Cela nous permet d’apprendre à mieux nous connaître.

C’est en apprenant à mieux se connaître qu’on apprend les forces et les faiblesses de chacun et qu’on renforce les relations au travail. Les bonnes idées arrivent souvent quand on ne les cherche pas, c’est-à-dire quand on ne travaille pas. Il est donc important que tous se sentent bien au travail. »

Limites imposées par les valeurs danoises

Pour conclure cet article, je terminerai en questionnant tout de même la créativité danoise. Avez-vous déjà entendu parler de la loi de Jante ?

La loi de Jante est un code comportemental très représentatif de la culture danoise. Les Danois accordent une grande importance à l’égalité dans leur société. La loi de Jante, composée de 10 commandements, en est la parfaite illustration.

Parmi ces commandements, “Tu ne dois pas croire que tu es quelqu’un de spécial !”, “Tu ne dois pas t’imaginer que tu es meilleur que nous !” ou “Tu ne dois pas croire que tu peux nous apprendre quelque chose !” annoncent un besoin d’égalité et de simplicité. Cela se ressent dans l’égalité des salaires et l’inexistence des classes sociales.

Cependant, ce besoin d’égalité s’exprime aussi, par exemple, sur le style vestimentaire des Danois, qui reste assez identique. Ce besoin d’égalité, incontestablement positif, pourrait-il également être un frein à la créativité ?

Une question intéressante que nous explorerons peut-être a cours d’un prochain article !

En attendant, n’hésitez pas à partager vos impressions en commentaires sur la créativité à la danoise 😉

Recherches associées :

  • out of the box danemark

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.