La chimie, une discipline ennuyeuse à mourir ?

Peut-être comme vous aussi, c’est ce que j’ai longtemps pensé. Il faut dire que mon seul référentiel en la matière était les cours dispensés au collège (avec un souvenir ému pour la dissection d’un oeil de boeuf de bon matin, miam).

Jusqu’au jour où j’ai réalisé à quel point cette science était omniprésente dans tout ce qui nous entoure.

La nourriture que vous mangez, les boissons que vous buvez, l’air que vous respirez, vos vêtements, médicaments, produits ménagers… La chimie est partout. A tel point, d’ailleurs, qu’elle est parfois appelée la science centrale tant les autres domaines scientifiques (biologie, physique, géologie, etc.) sont reliés à elle.

Elle répond aussi à d’innombrables questions, des plus sérieuses aux plus insolites.

De quoi est composé l’univers ? Pourquoi les feuilles d’arbres changent de couleur en automne ? Pourquoi les plantes sont vertes ? De quoi est fait le savon, et d’où lui viennent ses propriétés nettoyantes ?

Bref, nul besoin de se trouver dans un labo habillé en blouse blanche à déambuler parmi les becs Bunsen et autres réactifs chimiques pour professionnels pour s’émerveiller de la chimie.

Il suffit simplement d’être curieux, de s’interroger sur l’infinité de questions que nous inspire notre environnement… et de lire Out the Box évidemment !

La chimie dans tous ses états

1. « Cry me a river »

Pourquoi couper un oignon fait-il pleurer, tandis que le peler ne provoque aucune réaction particulière ?

Tout simplement parce que lorsqu’on le coupe, ses cellules se brisent. Celles-ci libèrent alors par la même occasion une substance chimique appelée oxyde de propanethial, qui est un facteur lacrymal.

Quand cet oxyde atteint la pellicule d’eau qui recouvre nos yeux, il se transforme en acide sulfénique. Cela a pour effet d’irriter nos glandes lacrymales et de nous faire pleurer.

2. Faites moi fondre…

Les seuls éléments solides à se liquéfier à température ambiante sont le brome et le mercure.

Cependant, vous pouvez faire fondre du gallium simplement en en tenant un morceau au creux de votre main.

En effet, le gallium à l’étonnante particularité d’avoir une température de fusion très basse : seulement 29,76° ! Donc, moins chaud que notre température corporelle.

Et encore, ça n’est pas l’élément possédant la température de fusion la plus basse.

Le point de fusion d’un métal est lié à la structure des liaisons entre les électrons des atomes qui le composent.

Les métaux avec un point de fusion très élevé (comme par exemple celui du tungstène, à 3422 C°) possèdent des liens très forts entre leurs atomes. Il faut donc une énorme quantité d’énergie pour les briser et les faire passer d’un solide à un liquide.

En comparaison, les liaisons entre les atomes de mercure sont très faibles. Conséquence : il faut très peu d’énergie pour les décomposer et changer le métal d’un solide à un liquide.

3. La dilatation de l’eau

Contrairement à de nombreuses substances, l’eau se dilate lorsqu’elle gèle. Ainsi, un glaçon prend environ 9 % de volume en plus que l’eau utilisée pour sa fabrication.

4. Le pouvoir du sel

Tant qu’on est dans l’eau… Si vous versez une poignée de sel dans un grand verre d’eau, le niveau d’eau descendra plutôt que de déborder.

Ceci pour la simple raison que le sel absorbe l’eau.

5. Le mariage de l’eau et l’alcool

De même, si vous mélangez un demi litre d’alcool et un demi litre d’eau, le volume total du liquide sera inférieur à un litre.

6. Passez-moi le sel…

Un corps humain adulte moyen contient environ 250 g de sel.

7. Un élément, plusieurs formes

carbone-diamant

A gauche le carbone, à droite l’une de ses formes : le diamant.

Un élément pur peut prendre plusieurs formes. Par exemple, le diamant, le graphite et le charbon sont tous des formes dérivées du carbone pur.

8. On dessine ?

crayons-papier

Le corps humain contient suffisamment de carbone pour fournir du plomb (qui est en fait du graphite) pour produire environ 9000 crayons !

9. Un point sur l’hydrogène

hydrogene

L’élément le plus courant dans l’univers est l’hydrogène. C’est également le premier élément figurant dans le tableau périodique.

L’hydrogène représente 74% des atomes qui composent l’univers, et malgré cela il n’a reçu un nom qu’en 1783.

L’hydrogène est hautement combustible et a été utilisé comme gaz de levage sur le célèbre dirigeable Hindenburg, qui s’est consumé en vol en 1937.

Aujourd’hui, l’hydrogène est à nouveau utilisé dans les transports, les piles à hydrogène servant à alimenter les voitures et les transports publics.

10. Atoms, everywhere !

atomes

Accrochez-vous avec celle-ci : un seau rempli d’eau contient plus d’atomes qu’il n’y a de seaux d’eau dans l’océan Atlantique !

Une statistique impressionnante, surtout quand on sait qu’un atome est composé à 99,99% de… vide.

11. L’Amazonie, une ressource si précieuse

foret-amazonienne

Environ 20 % de l’oxygène présent dans l’atmosphère provient de la forêt amazonienne.

Jusqu’à quand ? Difficile à estimer au vu du saccage accéléré du poumon vert de la planète…

12. Hydratez-vous !

soif

Lorsque vous ressentez la soif, vous avez déjà perdu environ 1% de l’eau de votre corps.

Un petit rappel sur l’importance de bien s’hydrater tout au long de la journée, même si on n’a pas soif !

13. Mars la rouge

mars

Mars est rouge parce que sa surface contient beaucoup d’oxyde de fer. Autrement dit, de la rouille.

14. L’étrange effet Mpemba

Effet Mpemba

Il arrive parfois que l’eau chaude gèle plus rapidement que l’eau froide. Un lycéen a documenté l’effet, qui porte son nom : l’effet Mpemba.

15. L’or, un élément rare ?

l'or

Selon le professeur Bernard Wood, un chercheur autralien, il y aurait assez d’or enfoui profondément dans le noyau de la Terre pour couvrir toute la surface terrestre sur un demi-mètre !

A vous ! Quelles anecdotes amusantes sur la chimie pouvez-vous partager avec nous en commentaires ?

Recherches associées :

  • Fait surprenant de chimie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.