La conception d’une campagne de sensibilisation laisse davantage de liberté de dépasser certaines limites de décence. Pour mieux faire passer leur message, les annonceurs se prêtent volontiers au jeu du visuel bien choquant et moralisateur.

On l’a d’ailleurs souvent constaté sur des sujets tels que la prévention routière ou, justement, le tabagisme.

« Fumer tue »

Par le passé, beaucoup de messages anti-tabac exploitaient une imagerie plutôt horrible, à grand coups de parties du corps gangrénées afin de choquer l’opinion publique.

Mais devant la banalisation de ces images atroces, les concepteurs de ces campagnes ont dû se renouveler et faire preuve de plus de subtilité. Aujourd’hui, ces annonces adoptent souvent une approche différente, plus créative et inspirante à regarder.

Un cendrier en forme de poumons, placé dans la rue pour sensibiliser contre les dangers du tabac

Chaque fumeur est conscient des dommages causés par son vice. Bien entendu, on peut toujours s’offrir une cigarette électronique pour se déshabituer du tabac. Mais pour ceux qui ne possèdent pas une volonté inflexible, ces campagnes représentent un rappel à l’ordre efficace.

Comment sensibiliser intelligemment ?

Pour autant, comment traiter de manière originale un sujet aussi exploité depuis tant d’années ? Encore une fois, c’est bien la créativité des publicitaires qui permettra d’aboutir à une campagne impactante et mémorable.

Et pour cela, tous les moyens sont bons. Le principal argument anti-tabac reste néanmoins la culpabilisation du fumeur sur les effets néfastes de la cigarette sur lui ou son entourage (notamment ses enfants).

« Le tabagisme passif à la maison fait hospitaliser 17 000 enfants au Royaume-Uni chaque année. »

La question qu’on peut se poser est : est-ce que ces campagnes de prévention ont un réel impact sur le comportement des fumeurs ? Vont-ils subitement décider pour autant d’arrêter la cigarette ou s’empresser d’aller acheter une cigarette électronique ?

Il est difficile d’obtenir une réponse tranchée là-dessus, même si de nombreuses études ont été menées sur ce sujet durant la dernière décennie. Celles-ci tendent à prouver qu’elles demeurent tout de même le moyen le plus économique de dissuader les nouveaux fumeurs (en particulier les jeunes) de commencer le tabagisme.

Selon vous, quelle est la méthode la plus efficace pour sensibiliser sur le sujet ? Plutôt des images visuellement choquantes (exemples : des poumons carbonisés) ou des messages plus subtils, comme l’image qui illustre cet article ?

La parole est à vous en commentaires, juste en dessous !

« Plus vous fumez, plus vite vous disparaissez »

« Restez à l’écart du tabac »

« Fumer tue 300 fois plus de gens que le crime »

 

« Fumer tue »

J’ignore ce qui est écrit, mais j’imagine que l’accent est portée sur l’impact du tabagisme sur ses économies.

« Tuez une cigarette et sauvez une vie. La vôtre. »

 

Recherches associées :

  • Out com tabagisrme

2 Réponses

  1. V'APE

    Certaines pub sont vraiment édifiantes… Pourtant le tabagisme est toujours à des niveaux très hauts en France, à croire que les publicités choquantes – tout comme le paquet neutre d’ailleurs – ne sont plus si efficaces que ça.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.