J’inaugure cette semaine une semaine « spécial rock » ! On commence par un monument de ce genre musical, le fameux album « Sgt. Pepper » des non moins fameux Beatles.

C’est l’une des plus célèbres pochettes d’album de rock jamais créées: celle du « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band » des Beatles. Réalisée par l’artiste Peter Blake et sa femme Jann Haworth, elle fut immortalisée par le photographe Michael Cooper le 30 mars 1967.

On peut y voir John, Paul, Georges et Ringo habillés de sortes d’uniformes militaires colorés. Tout autour d’eux, une foule de personnalités en tous genres dont quatre mannequins de cire d’eux-mêmes symbolisant les « anciens Beatles » (coupes au bol et tenues assorties incluses).

The-Beatles-Sgt-Peppers-Lonely-Hearts-Club-Band

Cliquez pour agrandir

Le concept de cette pochette était de présenter une galerie de personnages admirés par le groupe. McCartney a aussi confessé que certains figurants avaient été choisis parce que leurs noms sonnaient bien. C’est le cas d’Aldous Huxley ou de Karlheinz Stockhausen, par exemple.

Voici ce que dit Peter Blake sur la création de la pochette:

« Dans mon esprit, je créais davantage une œuvre d’art qu’une pochette d’album. C’était quasiment un élément de décor de théâtre.

J’ai proposé l’idée que s’ils jouaient un concert dans un parc, la couverture serait une photo d’eux avec la foule qui les avait écoutés. Si nous faisions ça avec des morceaux de cartons découpés, ça pourrait être qui ils voulaient. »

Il a donc été demandé à chacun des Fab Four de faire une liste de personnalités qui les côtoieraient sur la pochette de l’album. Excepté Ringo, les trois autres se mirent à l’ouvrage.

Lennon, fidèle à son esprit provocateur, voulut y inclure Adolf Hitler, Jésus et la Mahatma Gandhi. Le premier a été écarté pour des raisons évidentes de controverse. Inclure le Messie était également compliqué après la polémique provoquée un an plus tôt par la célèbre phrase de John Lennon lui-même: « Les Beatles sont maintenant plus célèbres que le Christ » !

Quant au leader indien, la maison de disque (EMI) craignait que sa présence n’affecte les ventes du disque en Extrême-Orient.

Voici la liste de tous les personnages présents sur la couverture de l’album:

personnages-sgt-pepper

Les personnages sur la pochette de Sgt. Pepper Lonely Heart’s Club Band

Paul Is Dead – « Paul est mort »

beatles-abbey-roadEn 1969, une rumeur fut lancée sur le prétendu décès du bassiste des Beatles dans un accident de voiture survenu plus tôt, en 1966. Il aurait alors été remplacé par un sosie pour que le groupe puisse continuer son incroyable ascension.

La légende voudrait que la pochette de Sergeant Pepper recèle d’indices accréditant cette thèse.

Il est probable que le groupe ait volontairement parsemé la pochette d’éléments semant le doute pour s’en amuser… et profiter au passage d’une pub gratuite.

En voici quelques-uns:

  • Le fait que Paul se tienne droit (comme un mort dans son cercueil) alors que les autres sont tous dans une position de 3/4. Sur le dos de la pochette, il est présenté de dos quand les autres membres des Beatles sont de face. C’est aussi le seul à porter un instrument de couleur noire, celle de la mort.
  • A y regarder de plus près, l’ensemble de la couverture peut évoquer une scène d’enterrement (assemblée, fleurs, costumes).
  • Le mot « Beatles » est écrit avec des jacinthes rouges, la fleur mythique de la mort. Les fleurs jaunes ont été interprétées comme étant une guitare basse pour gaucher (l’instrument de Paul, qui est gaucher) ou le «P» de Paul.
  • L’écusson sur le bras gauche de Paul (visible sur une photo à l’intérieur de l’album) indiquant OPD. En Angleterre, ce sigle signifie « Officially Pronounced Dead » (« officiellement déclaré mort »). En réalité, le sigle arboré par Paul est OPP pour « Ontario Provincial Police ».
  • Sur la pochette, Paul est également le seul à avoir une main au dessus de sa tête. Certains ont vu celle-ci comme un symbole de la main du religieux qui bénit le défunt avant son inhumation.

Bien d’autres « indices » ont été trouvés au fil du temps pour nourrir cette théorie du complot. Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez en retrouver quelques-uns ici.

Conclusion…

Au final, l’imagination est de mise pour trouver une signification à la pochette de Sgt. Pepper Lonely Heart’s Club Band. Une des thèses les plus probables serait cependant le désir du groupe d’enterrer symboliquement leur ancien style.

Écoutons ce qu’en dit McCartney, qui a imaginé le titre de l’album:

C’est une idée que j’ai eue, je pense, lors d’un vol entre Los Angeles et quelque part. Je me suis dit que ce serait bien de perdre notre identité, de nous plonger dans le rôle d’un faux groupe. On y fabriquerait toute la culture autour et on rassemblerait tous nos héros en un seul endroit. J’ai donc pensé qu’un bon nom à consonance stupide du style de « Dr. Hook & the Medicine Show » (un groupe de l’époque) serait « Sgt. Pepper Lonely Hearts Club Band ». Juste un jeu de mot, vraiment.

Il poursuit:

Nous en avions assez d’être les Beatles. Nous haïssions vraiment cette approche de putain de 4 petits graçons gentillets. Nous n’étions pas des garçons, nous étions des hommes. C’était fini, tout ce truc de « garçons », tout ce racolage, nous n’en voulions plus. Nous nous voyions alors comme des artistes plutôt que de simples interprètes. Et puis soudain j’ai eu cette idée dans l’avion. Je me suis dit, « ne soyons pas nous-mêmes. Développons des alter-egos de sorte qu’on n’ait pas à projeter une image qu’on connaît. Ce serait tellement plus libre. »

Plus d’articles sur le rock ? Suivez le guide !

Recherches associées :

  • The Beatles Sgt Pepper\s Lonely Hearts Club Band

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.