Aujourd’hui, j’ouvre les pages d’Out the Box à un collaborateur motivé. Il est l’auteur de l’article qui suit (avec quelques ajouts et corrections de ma part).

Voici sa présentation:

Je m’appelle Alexis Delpeix, j’ai 29 ans et je travaille dans un grand magasin de vente de produits électroniques. Je fais de la guitare en autodidacte depuis 10 ans, mes 7 guitares et mon ukulélé m’accompagnent quotidiennement. J’aimerais aussi commencer le piano, vaste programme!

Concernant la musique, j’adore le blues plus que tout. D’ailleurs, j’invite tous les lecteurs d’Out the Box à relire l’article sur Robert Johnson et sa rencontre avec le diable, une vrai légende!

Pour mes autres passe-temps, j’adore lire: ma bibliothèque est bien garnie. Romans, poésie, policiers,… etc. Je suis plutôt éclectique dans mes choix, dès que cela m’intéresse. Et j’aime l’écriture. Je suis fasciné de voir comment les histoires peuvent se mettre en place et trouver autant d’idées. Et comme tout le monde, j’aime les voyages, les musées, les sorties avec les amis, le ciné, les séries TV…

J’ai voulu participer au site parce que je m’y sens bien! J’en ai longtemps cherché un comme celui-ci dans l’immensité du net. C’est un concentré de tout ce je veux: de la créativité, de l’optimisme… Le site est coloré, très agréable à regarder. Le contenu est simple et accessible grâce à Jérémy, et il fourmille de choses et d’idées intéressantes!

Ceci étant dit, intéressons-nous à son article !


Non, la créativité n’est pas un secret bien gardé! Et ce n’est certainement pas Austin Kleon, artiste américain venant d’Austin (Texas, USA – oui, oui comme Walker le ranger!) qui va nous dire le contraire.

Auteur de Voler comme un artiste, best-seller du New-York Times en 2012 et traduit dans plusieurs langues, Kleon nous dévoile ses 10 secrets sur la créativité.

Il est aussi l’auteur d’un autre livre lui aussi traduit en français: Partager comme un artiste, 10 façons de révéler sa créativité et de se faire remarquer.

Ce petit guide (140 pages) nous dévoile donc dix secrets pour développer notre potentiel créatif à l’ère du numérique. À l’aide d’illustrations, d’anecdotes et de citations bien choisies, Kleon nous ouvre la voie à suivre pour quiconque veut introduire un peu de créativité dans sa vie.

Les 10 secrets sur la créativité !

Une lecture simple et inspirante dont je vais vous livrer les principales idées ci-dessous 😉

1 – Volez comme un artiste

L’auteur nous questionne d’emblée:

« D’où viennent vos idées? »

Une question simple qui appelle une réponse simple:

« On les vole. »

Être curieux et observer le monde avec les yeux d’un artiste, avec les yeux d’un enfant souvent, et s’interroger sans cesse est une chose essentielle pour développer sa créativité.

Relisez l’article sur « L’importance de la curiosité » et demandez-vous, la prochaine fois, si ce que vous observez est « bon » ou « mauvais ». Demandez vous si cela peut vous servir: peut être pouvez-vous l’ajouter, l’associer, l’adapter à une idée déjà existante.

Persévérez. Si vous ne trouvez rien aujourd’hui, si ce que vous observez ne vaut pas la peine « d’être volé », pas la peine de vous flageller. Soyez indulgent avec vous-même ! Vous trouverez dans deux heures, demain, la semaine prochaine ou dans un an, c’est une certitude.

2 – N’attendez pas de savoir qui vous êtes pour commencer

Tous les artistes ont commencé par imiter leurs modèles avant de trouver leur propre style, de Picasso jusqu’aux Beatles.

« Vous êtes prêt. Commencez à faire des trucs » nous affirme Kleon, sûr de lui en nous invitant à dépasser certaines peurs. Et pourquoi ne pas commencer par imiter?

citation-yamamoto

« Commencez par copier ce que vous aimez. Copiez copiez copiez copiez. A la fin de votre copie vous vous trouverez vous-même. » Yohji Yamamoto

La créativité est un long chemin semé de « bûches ». Oui, vous avez bien lu: « bûches »! Rien à voir avec Noël, il suffit de relire l’article « Comment tuer notre créativité en 18 leçons » pour se rendre compte que la « chute » de créativité n’est pas si loin, et qu’elle nous conduit bien souvent à l’inertie, l’inaction.

Heureusement, Out the Box joue les médecins pour prodiguer les premiers soins: articles, interviews, portraits, conseils et citations inspirantes… Tout est là pour booster votre jauge de créativité, vous remettre en mouvement et retrouver l’inspiration. Le seul mot d’ordre: Agir, même si le produit de votre création n’est qu’une imitation.

Elle est pas belle la vie 🙂 ?

3 – Écrivez le livre que vous avez envie de lire.

« …jouez la musique que vous avez envie d’entendre, fabriquez les produits que vous avez envie d’utiliser… »

Lorsque vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ailleurs, peut-être que cela signifie qu’il y a un manque quelque part. Et peut-être aussi qu’il vous appartient de combler ce manque. Lorsque Kleon nous conseille « d’écrire le livre que l’on a envie de lire », il nous invite à passer à l’action, combler des manques et… composer notre propre partition.

Plus généralement, faire ce dont vous avez envie est le moyen le plus sûr pour devenir créatif et développer le nombre de vos idées.

Finalement, tout se résume à une seule et unique question où se dessine clairement les enjeux de votre créativité: Qu’est ce qui vous passionne? Qu’est ce qui vous motive?

Pour ma part, j’aurais adoré écrire les aventures de Jack Bauer dans 24h chrono ou de Dr House.

Et vous?

4 – Servez-vous de vos mains

A l’ère du numérique, rester toute la journée derrière un écran d’ordinateur immobile n’est profitable à personne. La tête à besoin du corps pour un élan de création, et l’esprit à besoin de stimulis pour initier l’étincelle créative !

« Nous ignorons où nous prenons nos idées, mais nous savons qu’elles ne sortent pas de l’ordinateur. »

Entourez-vous d’objets hétéroclites, saisissez-les, manipulez-les, sentez-les, observez leurs formes, leurs textures… Sortez vous promener dans un marché, l’un des meilleurs endroits que je connaisse pour s’entourer de couleurs, de senteurs et de sons en tous genres.

Austin ajoute que l’outil digital (l’ordinateur) est parfait pour éditer ses idées, mais que le support physique est préférable pour les faire naître. Il évoque ainsi sa propre organisation pour écrire:

J’ai deux bureaux dans ma pièce de travail – l’un est « analogique » et l’autre « numérique ». Le bureau « analogique » ne présente rien d’autres que des marqueurs, des stylos, des crayons, du papier, des fiches cartonnées et des journaux. Rien d’électronique n’est autorisé sur ce bureau. C’est là où la plupart de mon travail est né, et on peut retrouver des traces physiques, des déchets et résidus de mon processus créatif partout dans le bureau.

Le bureau numérique reçoit mon ordinateur portable, mon moniteur, mon scanner et ma tablette graphique. C’est là où j’édite et publie mon travail. Essayez pour voir !

analogique-numerique
5 – L’importance des activités parallèles et des violons d’Ingres

Prendre le temps de s’ennuyer et pratiquer la « procrastination productive » (l’art de mener plusieurs projets en même temps) aboutit à plus de créativité.

Par ailleurs, pratiquer des hobbies vous amène à vous intéresser à divers sujets (curiosité) et à stimuler votre cerveau créatif.  Le plaisir, l’amusement, le jeu sont des composantes d’un esprit éveillé qui s’amuse.

6 – LE SECRET: faites du bon travail et diffusez-le !

Diffuser son travail sur Internet et inviter les autres à son propre émerveillement est source de motivation et d’apprentissage. Obtenir des retours sur son travail est également important pour prendre du recul et progresser, sans parler du simple plaisir de l’échange entre personnes intéressées par un même sujet !

Gardez simplement à l’esprit qu’il n’y a pas de raccourcis. Vous devez vous exercer tous les jours. Peut-être que le résultat ne sera pas fameux pendant un certain temps. Peut-être que vous échouerez, que vous vous découragerez par moments. Tenez bon: vous vous améliorerez. Partagez ensuite le résultat de vos efforts, notamment sur Internet. Plus vous êtes ouvert au partage de vos passions, plus les gens se sentiront proches de votre travail.

7 – Nous ne sommes plus prisonniers de la géographie

Que cela soit avec Internet ou avec les voyages, sortir de son milieu habituel afin de se confronter à une culture ou des stimulis différents permet d’enrichir son propre univers. Cela nous incite aussi à garder le cerveau en éveil pour accueillir de nouvelles idées.

La distance et la différence sont les stimulants secrets de la créativité[…]

Je vous invite à relire cet article invité rédigé par Jérémy et publié sur le site Un Sac Sur Le Dos: Comment le voyage vous rend plus intelligent ? L’artiste Antoine Bertrand, dont vous pouvez relire l’interview ici, évoquait également les voyages comme une grande source d’inspiration.

8 – Soyez aimables (le monde est petit)

Sans-titre-1
Rechercher le talent comme source d’inspiration doit être une priorité.

« Identifiez, parmi les personnes présentes, celle qui a le plus de talent. Si ce n’est pas vous, allez la trouver. Fréquentez-la. Rendez-vous utile. »

S’entourer de personnes créatives, possédant des façons de penser originales, évoquant des choses (artistes, lieux, courants de pensées, expositions, anecdotes…) qui vous sont inconnues est toujours profitable. Cela vous permet de vous inspirer de leur fonctionnement et d’alimenter en ressources nouvelles votre propre « machine à idée » !

Et n’ayez pas de scrupules à leur emprunter leur trucs: après tout, c’est l’auteur lui-même qui vous conseille de les « voler » 😉

9 – Soyez ennuyeux (il n’y a pas d’autre façon de produire)

Un conseil à nuancer, selon moi. En effet, établir une structure propice à la créativité peut parfois être profitable, mais cela n’est pas une vérité absolue. Beaucoup de créateurs ont effectivement besoin d’un cadre pour s’encourager à produire. D’autres, au contraire, se plaisent davantage dans la spontanéité: une fois que leur muse créative leur a chuchoté à l’oreille, impossible de les faire penser à autre chose qu’à leur future création !

Kleon, dans son petit guide, nous invite entre autre choses à:

– Prendre soin de soi,
– Garder son boulot pour structurer son quotidien et avoir un salaire régulier,
– Tenir un journal de bord,
– Avoir un calendrier pour cocher les efforts faits…

10 – Créer c’est soustraire

« Savoir que l’on a tout son temps, tout l’argent nécessaire, toutes les couleurs qu’il nous faut et tout ce qu’on veut est mortel pour la créativité. »

Afin de surmonter le blocage créatif et la surdose d’informations disponibles sur Internet, imposer des limites et faire des choix stimulerait notre créativité. Parfois, un peu de contraintes est nécessaire pour forcer le passage des idées du cerveau jusqu’à la main.

Le mot de la fin…

Pour conclure, « Voler comme un artiste » est un petit livre sans prétention qui ne manque pas de charme. Les illustrations apportent un réel plus à un propos jamais ennuyeux. Comme nous le dit si bien l’auteur:

Prenez ce qu’il vous faut et oubliez le reste. Il n’y a pas de règles.

C’est noté !

Et vous, que pensez-vous des conseils de ce livre ? Avez-vous déjà lu « Voler comme un artiste » ?

4 Réponses

  1. Emma

    Non je ne l’ai pas lu mais je vous invite à lire l’article si dessus pour le connaitre mieux 🙂
    je rigole
    C’est plein de bon sens, motivant, léger et simple à lire d’après votre long résumé en plus ce n’est pas long , genre un guide de créativité
    Merci pour cet article

    Répondre
  2. MILLOT-CONTE

    Un article très édifiant pour les auteurs que je vais m’empresser de partager avec tous mes amis auteurs. Lorsque je suis bloquée et que je ne trouve pas d’idée, je vais me balader, à tous les coups, ça débloque la créativité. Merciiiii pour tous ces articles qui sont de belles pépites !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.