La guitare est sans aucun doute l’instrument de musique qui a connu le plus de retentissement au cours du siècle passé. Sans elle, la révolution rock des années 50/60/70 n’aurait sans doute pas eu lieu (et ç’aurait été bien dommage) !

Mais si le 20ème siècle a été celui de sa véritable consécration, la guitare possède des origines bien plus anciennes. Je vous propose de retracer son histoire passionnante ainsi que son évolution au cours du temps dans les lignes qui suivent.

Un article indispensable à votre culture générale, que vous soyez musicien ou non !

La guitare, de l’antiquité jusqu’au 18ème siècle

De nombreux livres d’histoire font remonter l’apparition de la guitare au temps de la Grèce antique. Pourquoi ? Parce que les grecs utilisaient à cette époque un instrument appelé kithara.

Comme il s’agissait d’un instrument à cordes et que le nom ressemble beaucoup à celui de la guitare, les historiens ont tendance à supposer que c’était une guitare. Pourtant, le kithara était en fait un type de lyre ou de harpe. Rien à voir, donc, avec la guitare.

instrument-kithara

Le kithara, instrument grec de l’antiquité, est parfois reconnu à tort comme un ancêtre de la guitare.

Il en va de même avec certaines peintures égyptiennes très anciennes où l’on peut facilement confondre certains instruments de musique (qui étaient utilisés lors de cérémonies religieuses) avec une guitare.

Plus proche de nous, on trouve aussi le luth comme ancêtre possible de la guitare dont la ressemblance avec elle est déjà plus prononcée. On pourrait ainsi voir le luth comme le père de la guitare telle qu’on la connaît aujourd’hui.

luth

Un luth

Le luth était un instrument favorisé par les troubadours du moyen-âge et de la renaissance. Il ressemble plus à une basse moderne qu’à une guitare. Généralement, il affiche quatre cordes dont la sonorité s’obtient par un pincement (et non en les grattant, comme à la guitare).

Mais là encore, certains éléments manquent au luth pour pouvoir se prétendre être l’ancêtre de la guitare. D’abord, il lui manque la corde des aigus. Ensuite, son dos n’est pas pas plat mais bombé et enfin son manche est très court.

Vient ensuite le vihuela, qui pourrait être vu comme la mère de la guitare du fait de sa forme générale, très ressemblante à cette dernière. Cet instrument a été développé en Espagne au 15ème siècle. Plus fin, son corps (caisse de résonance) présente également des dimensions plus réduites que la guitare. Par ailleurs, le vihuela est équipé de cordes aiguës associées en paires, faites pour être grattées et non pincées.

vihuela

Le vihuela, ancêtre de la guitare

Ce n’est qu’un siècle plus tard que l’idée de mélanger les deux instruments est apparue. Le corps et le manche de ce nouvel instrument étaient plus proches de ceux du vihuela, tandis que ses dimensions se rapprochaient davantage de celles du luth. De même, des cordes dévolues aux aigus et aux basses ont été ajoutées.

Les premiers exemples de cet instrument sont très grossiers, même si quelques très beaux modèles ont été fabriqués par le fabricant de violons Stradivarius. Cependant, l’instrument était encore loin d’être aussi complexe que son homologue moderne.

18ème au 20ème siècle : l’avènement de la guitare moderne


Il se dit que l’art accomplit ses plus grandes œuvres dans les périodes où la civilisation connaît de grands bouleversements. Par exemple, le Rock N’Roll est apparu en même temps qu’émergeait la Guerre Froide entre les USA et l’empire soviétique.

C’est vers la fin du XVIIIe siècle qu’on peut commencer à parler de la guitare moderne. C’était un moment où les États-Unis élisaient leur premier président, que la Grande-Bretagne amorçait la première révolution industrielle et que Napoléon s’emparait du pouvoir en France.

En tout cas, c’est à ce moment que la guitare moderne fait sa première apparition. On ne sait pas vraiment si c’était en France ou en Italie. Ce que l’on sait en revanche, c’est qu’il existait à cette période un instrument très semblable à ceux d’aujourd’hui, avec six cordes.

C’est à cette époque que la tête de la guitare a été inventée et que, par conséquent, l’ancienne boîte à chevilles en bois utilisée pour tenir les cordes et les régler est passée à la trappe. C’est aussi à ce moment que les fabricants de guitare ont commencé à graver les têtes de guitares afin de personnaliser leurs modèles.

Bien qu’ils n’utilisent généralement plus la gravure de nos jours, les fabricants continuent de laisser leur signature sur la tête de la guitare afin de perpétuer la tradition.

À l’aube du 19ème siècle, José Pagés et Josef Benedid ont commencé à ajouter des barres en bois en forme d’éventail dans le corps de la guitare afin d’amplifier le son. Cette méthode a ensuite été reprise par d’autres guitaristes, comme François Lacôte à Paris.

guitar-strut

Les baguettes de bois servant à amplifier le son à l’intérieur d’une guitare acoustique.

Mais la touche finale, impliquant le volume et le ton, a été ajoutée par Antonio de Torres Jurado. Il a augmenté la taille du corps ainsi que la distance entre le pont (endroit en bas du corps de la guitare où sont accrochées les cordes) et le sillet de tête (barre verticale qui délimite le manche et la tête de la guitare). On lui doit aussi l’amélioration de la forme de l’éventail à l’intérieur de la caisse.

Ces évolutions ont eu pour effet d’amplifier le son de la guitare afin qu’elle puisse être jouée au sein d’un orchestre. Auparavant, le son de la guitare était complètement noyé par celui des autres instruments.

20ème siècle, la révolution de la guitare électrique

Le 20ème siècle a vu apparaître la plupart des améliorations de l’instrument.

Tout d’abord, les anciennes cordes (fabriquées à partir d’intestins de chat – eh oui !) ont été remplacées par des cordes en métal et en nylon. Puis, la guitare classique (ou guitare espagnole) a été modifiée afin d’obtenir un instrument au son encore plus fort : la guitare acoustique était née !

De nombreuses tentatives d’électrifier l’instrument ont été faites. Après l’invention du capteur électromagnétique, qui transforme la vibration des cordes métalliques de la guitare en signal électrique, c’est au tour des amplificateurs de débarquer dans le monde de la musique vers la fin des années 1930.

Cependant, on doit les améliorations principales de la guitare électrique au célèbre fabriquant Leo Fender.

Les premières guitares électriques étaient des modèles à corps creux. Si leur look était fantastique et leur son génial, elles étaient difficiles à jouer sur scène. Le son issu des amplis tendait effectivement à faire vibrer l’instrument et ainsi créer des retours désagréables.

Si jamais vous avez l’occasion de voir une vidéo du bluesman B.B. King sur scène, vous remarquerez qu’il plaçait une serviette à l’intérieur de sa guitare (affectueusement nommée « Lucille ») pour en diminuer les vibrations.

Les Paul est un autre grand nom dans l’histoire de la guitare. Sa première guitare électrique à corps rigide consistait essentiellement en une bûche (c’était d’ailleurs son surnom : « la bûche »). Il lui a donné son aspect distinctif afin de la rendre plus attrayante, puis a vendu l’idée au fabricant Gibson qui la produit toujours aujourd’hui.

les-paul-the-log

« The Log », la guitare en forme de bûche par Les Paul

Revenons à Leo Fender. Ses modèles Telecaster (pour la musique country), puis plus tard Stratocaster (davantage destinée au blues et à la folk) on fait les beaux jours de la seconde partie du 20ème siècle. Pour la petite anecdote, la Telecaster tire son nom de la toute jeune télévision à l’époque où elle est sortie, tandis que le nom de la Stratocaster est inspiré de la conquête spatiale (« stratosphère »).

Une autre innovation de Leo Fender est la basse. Il a inventé cet instrument pour les groupes qui jouaient sur scène. En effet, la guitare désormais amplifiée par l’électricité étouffait les notes de basse, alors jouées sur une contrebasse. Fender à alors imaginé une basse basée sur une guitare dont le premier modèle fut la Fender Precision Bass.

Une autre guitare étrange produite dans les années 1930 est la Dobro.

Un modèle de Dobro

La première a été conçue en 1926 par la marque National. Cela ressemble à une guitare acoustique, sauf que le corps est en aluminium. Sa particularité est qu’elle n’a pas besoin d’être branchée pour sonner fort. En outre, son corps en aluminium produit un son unique et chaud.

Depuis lors, les concepteurs de guitares se sont essayés à toutes sortes de matériaux pour fabriquer leurs instruments. Le but de cette démarche était surtout de rendre ces derniers plus durables ou de palier à la rareté de certains bois. C’est ainsi que l’acrylique ou le graphite (certains modèles de la marque Steinberger) ont été utilisés, avec plus ou moins de succès quant au son produit.

Au final, et au vu de la passion qui anime tant musiciens que luthiers, l’évolution de l’instrument est loin d’être terminée.

Notre histoire (non exhaustive, sinon il aurait fallu rédiger un article interminable) de la guitare s’achève ici.

Pensez au long chemin parcouru par ce fabuleux instrument la prochaine fois que vous écouterez un solo endiablé ou que vous découvrirez des compositions originales sur Youtube ou Soundcloud (à ce propos d’ailleurs, je vous propose de vous créer des listes de lectures sympas grâce à ce convertisseur de musique Soundcloud en mp3 que j’ai récemment découvert. Vous me remercierez plus tard) !

Et vous, connaissiez-vous l’origine de la guitare ? Jouez-vous vous même de cet instrument, et sur quel modèle jouez-vous ?

Recherches associées :

  • La Fleur Lotus
  • combattre seul dans la vie
  • les pensées positifs
  • liste des nom defamille les plus
  • maquillage joker homme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.