Il existe de nombreuses manières d’apprendre une langue étrangère. Certaines peuvent être un peu rébarbatives, mais l’ennui n’est pas une fatalité… à condition d’être malin et de chercher des façons amusantes d’apprendre !

De plus, outre les bénéfices évidents d’apprendre une nouvelle langue, il en existe d’autres moins connus et pourtant tout aussi appréciables (cliquez sur le texte ci-dessous pour les découvrir) !

Les avantages de l'apprentissage d'une langue sur notre cerveau et notre perception du monde
Lorsque nous apprenons une langue, nous créons de nouvelles voies neuronales dans notre cerveau. La bonne nouvelle, c’est que cela peut entraîner des changements remarquables dans notre façon de percevoir le monde. L’hémisphère gauche est généralement considéré comme la partie logique du cerveau et est l’origine de nombreuses compétences linguistiques. Cependant, une étude suisse de 2012 a révélé qu’apprendre une langue étrangère plus tard dans la vie est associé à l’épaississement du cortex cérébral. Et justement, c’est cette couche de neurones qui est spécifiquement responsable de la mémoire, de la pensée, de la conscience et, bien sûr, du langage. Cette épaisseur accrue peut conduire à une meilleure mémoire et à une réflexion plus nette plus tard dans la vie. Apprendre une nouvelle langue ne change pas seulement l’aspect physique du cerveau. Selon une théorie appelée relativité linguistique, l’apprentissage d’une nouvelle langue peut également changer la façon dont nous voyons le monde. Cela se répercute sur notre personnalité (une personne timide pourra se révéler plus extravertie dans un autre langage) mais aussi sur des choses plus concrètes telles que la perception des couleurs. Par exemple, les locuteurs japonais disposent de nombreux mots pour décrire la couleur bleue. Ce faisant, ils sont généralement en mesure de voir plus de nuances de bleu que les anglophones. A contrario, la tribu Himba de Namibie en Afrique australe n’a que cinq mots pour décrire toutes les couleurs au monde. Les chercheurs ont observé que, sans mot pour décrire la couleur bleue, les individus de cette tribu ont des difficultés à le distinguer du vert.

Mon opinion est qu’il faut acquérir le B.A-BA (vocabulaire et grammaire basiques) de façon formelle. C’est une étape dont on peut difficilement se soustraire. Mais une fois que cela est fait (et ça peut être très rapide), les méthodes alternatives pour apprendre une nouvelle langue ne manquent pas.

L’une des meilleures reste de converser avec une personne physique. On peut le faire de plusieurs manières :

– En trouvant un correspondant étranger,
– En se rendant dans des réunions linguistiques,
– En partant directement à l’étranger pour être en totale immersion (dans le cadre d’une année en Erasmus, par exemple)
– Ou encore en prenant des cours d’anglais par Skype avec un professeur dédié. Si cette option vous séduit, sachez que le site Preply (une plateforme de mise en relation étudiants/professeurs pour cours particuliers) fait ça très bien !

Mais si l’envie de sortir des sentiers battus et d’apprendre autrement vous titille, j’ai ce qu’il vous faut dans cet article. J’ai en effet listé ci-dessous trois méthodes originales (et complémentaires) pour vous initier à un autre idiome !

Thanks me later 😉

1. Mémoriser 1000 mots usuels

Commençons par le commencement : acquérir un vocabulaire de base. Si cette étape est incontournable, elle n’est pas obligée d’être ennuyeuse !

Avantage : c’est une façon simple et efficace de se lancer dans l’apprentissage d’une nouvelle langue. Inconvénient : ça n’est limité qu’aux mots sans pratique du langage parlé (mais pas de panique, on verra cet aspect dans la suite de l’article).

apprendre-une-langue-etrangereLes recherches tendent à montrer qu’apprendre 1000 des mots les plus communs d’une langue vous permettent de comprendre 90% d’une conversation parlée dans celle-ci. Intéressant, n’est-ce pas ?

Alors comment s’y prendre ? Encore une fois, Internet est votre ami (et moi aussi, puisque je vous mâche le travail) !

Pour l’anglais, commencez par cette liste. Pour aller plus loin, créez-vous un imagier avec le mot, une image de ce qu’il représente et éventuellement une courte définition.

Vous pouvez par exemple faire ça sur PowerPoint, c’est rapide et ne demande pas de connaissances poussées.

Une autre astuce consiste à coller de petites étiquettes sur toutes les choses qui vous entourent et vous servent au quotidien.

Couverts, cintre, toilettes, ordinateur, chaussures, oreiller, etc. Une excellente façon de retenir du vocabulaire en le plaçant dans son contexte !

2. Regarder vos films et séries en V.O sous-titrée

Netflix and chill… (Traduction : « regarder Netflix et se prélasser »). Cette expression est devenue le leitmotiv des fans du géant du streaming.

Mais si, au lieu de seulement vous détendre devant vos séries préférées, vous pouviez aussi perfectionner vos compétences linguistiques ? Sur la plupart des plateformes de streaming payantes, il existe des sous-titres en français lorsque vous regardez un contenu en version originale.

C’est une manière efficace d’assimiler du langage tout en se faisant plaisir. Rien ne vous empêche également de revoir vos films préférés en V.O sous-titrée !

Vous pouvez aussi faire la même chose avec vos chansons préférées. Récupérez les paroles (en version originale, évidemment), puis tentez de les traduire à l’aide d’un dictionnaire en ligne. En plus de mieux comprendre le sens des dites chansons, vous progresserez rapidement et développerez votre vocabulaire !

3. Trouver un correspondant autour d’une passion commune

Pas forcément simple d’engager la conversation, qui plus est avec une personne qu’on ne connait pas et qui ne parle pas notre langue. Mais les passions communes rapprochent, suppriment les frontières et vous donnent des sujets de conversations interminables !

passion-photographie

Fan de photographie ? Vous trouverez sans doute facilement quelqu’un prêt à échanger avec vous sur ce sujet dans une langue étrangère à la vôtre !

Comment trouver le correspondant idéal ? Deux moyens me viennent à l’esprit.

Vous pouvez par exemple poster votre demande sur un forum dédié à l’apprentissage des langues. Le site WordReference possède un forum avec des fils dédiés à chaque langue, cela peut être un point de départ intéressant.

Bien sûr, il y a plus de chances que votre requête aboutisse si vous êtes mordu de football que si vous vous passionnez pour la littérature austro-hongroise du 16ème siècle… Mais comme dit l’adage : « qui ne tente rien n’a rien » !

La deuxième solution est de tenter la méthode inverse, en partant de votre passion. Trouvez les sites et forums autour de cette dernière et procédez de la même manière.

Avec un peu de chance, quelqu’un partagera votre envie de s’ouvrir à une nouvelle langue sans crainte de n’avoir rien à dire à son interlocuteur.

L’avantage : briser la glace facilement et parler longtemps, sans s’ennuyer. Le risque : s’enfermer dans le vocabulaire dédié à votre passion. Pour éviter cet écueil, forcez-vous à aborder d’autres sujets de temps à autres.

A titre personnel, j’ai également grandement perfectionné mon anglais en tenant ce blog. La plupart de mes sources d’informations étant dans cette langue, j’ai énormément lu et souvent traduit des passages d’articles écrits dans la langue de Shakespeare.

Joindre l’utile à l’agréable a toujours été mon objectif avec Out the Box, et je vous conseille de faire de même. C’est la meilleure façon d’apprendre !

Partagez vous aussi vos meilleurs trucs et astuces pour accélérer l’apprentissage d’une langue en commentaires. J’ai hâte de les découvrir !

Recherches associées :

  • HEROS
  • nom de famille le plus courant au monde
  • Nom en français
  • IMAGE FLEUR
  • le nom de famille des grandes famille française

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.